Dernières Infos

Il y a 35 ans, c’était la catastrophe de Tchernobyl

Le 26 avril 1986 explosait la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine. Cette explosion a touchée 3.3 millions d'Ukrainiens dont 1.5 million d'enfants. ©AP Photo/Vladimir Repik / affinée et colorisée par Terra Projects

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl est un accident nucléaire majeur survenu le 26 avril 1986 dans la centrale nucléaire V.I. Lénine, située à l’époque en république socialiste soviétique d’Ukraine, en URSS. Il s’agit de la plus grave catastrophe nucléaire du xxe siècle, classée au niveau 7 (le plus élevé) de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES), surpassant, d’après l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), par ses impacts environnementaux immédiats l’accident nucléaire de Fukushima de 2011, classé au même niveau. L’IRSN mentionne pour ces accidents des effets sanitaires potentiels, une contamination durable de territoires et d’importantes conséquences économiques et sociales.

L’accident est provoqué par l’augmentation incontrôlée de la puissance du réacteur no 4, conduisant à la fusion du cœur. Cela entraîne le craquage de l’eau des circuits de refroidissement, puis l’explosion et la libération d’importantes quantités d’éléments radioactifs dans l’atmosphère, provoquant une très large contamination de l’environnement, ainsi que de nombreux décès et maladies survenus immédiatement ou à long terme du fait des irradiations ou contaminations.

L’événement a eu des conséquences sanitaires, écologiques, économiques et politiques importantes. Plus de 200 000 personnes ont été définitivement évacuées. L’accident a provoqué entre 60 et 4 000 décès selon les rapports des agences onusiennes publiés dans les revues scientifiques à comité de lecture2, ou beaucoup plus selon les diverses analyses d’agences ou d’ONG non publiées dans les revues scientifiques.

En 2011, Mikhaïl Gorbatchev, secrétaire général du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique au moment de la catastrophe, affirmait : « Nous n’avons pas encore pris toute la mesure de cette tragédie »

La centrale nucléaire est située sur un affluent du Dniepr à environ 15 kilomètres de Tchernobyl (Ukraine), et à 110 kilomètres de la capitale Kiev, près de la frontière avec la Biélorussie. Sa construction date du début des années 1970 en même temps que la création de la ville de Prypiat dans le but de loger les employés de la future centrale. Le premier réacteur est mis en service en 1977, le deuxième l’année suivante, suivi des troisième et quatrième réacteurs mis en service respectivement en 1981 et 1983. C’est ce dernier qui sera détruit par l’explosion. Deux autres réacteurs RBMK étaient en construction lors de l’accident.

La catastrophe de Tchernobyl est la conséquence de dysfonctionnements importants et multiples. L’accident s’est produit à la suite d’une série d’erreurs commises par les techniciens de la centrale en supprimant plusieurs sécurités sous les ordres de leur supérieur et sans en analyser les risques : « faute de préparation suffisante des conditions nécessaires à l’essai prévu, et par manque de temps lors de sa réalisation, les opérateurs n’ont pas respecté toutes les règles de conduite. Ils ont par ailleurs commis des violations de règles en inhibant de très importants systèmes de sûreté. ».

En particulier, les opérateurs n’ont pas respecté les procédures garantissant le contrôle et la sécurité du réacteur, et ont amené, par ignorance, le réacteur dans une zone de fonctionnement particulièrement instable ; en effet, le RBMK présente notamment « une instabilité importante du réacteur à certains niveaux de puissance [et] un temps de réaction trop long du système d’arrêt d’urgence » notamment un délai d’insertion des barres de contrôle de 30 secondes en comparaison des modèles occidentaux inférieur à 1 seconde (défauts connus des concepteurs avant l’accident). C’est ce délai qui rendait les essais d’îlotage primordiaux et des résultats positifs absolument nécessaires.

Credit : https://fr.wikipedia.org/

(103)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :