L’Espagne touchée par un tremblement de terre

Le mercredi 11 mai 2011 dans le Sud-Est de l’Espagne, la ville de Lorca, située à environ 350 kilomètres au nord-ouest de Madrid, a été secouée par un séisme d’une magnitude de 5,1. Selon les autorités locales, le séisme a fait au moins 8 morts et environ 170 personnes ont été hospitalisées après le tremblement de terre. Le séisme a également détruit de nombreux immeubles dans la ville de Lorca, 92 000 habitants, les rues sont envahies de gravats, les façades détruites, des voitures étaient bloquées sous des tonnes de débris. Bref un véritable cauchemard pour les habitants de cette ville qui sont encore sous le choc et ne peuvent s’empêcher de penser à ce qui s’est passé au Japon un peu plus tôt dans l’année.

Cette ville de 92 000 habitants dans la région de Murcie est une cité ancienne connue pour ses édifices médiévaux et son architecture baroque. Si le séisme s’était produit dans une agglomération moderne, répondant aux normes antisismiques les plus récentes, le bilan aurait été beaucoup moins lourd, selon Manuel de Tena Davila. Pour un autre spécialiste, Luis Suárez, président de l’ICOG, un tremblement de cette magnitude n’a normalement pas « l’intensité suffisante pour faire s’écrouler des édifices ». Les dégâts observés sur les édifices de Lorca ne peuvent s’expliquer que par un affaiblissement « antérieur » dans leur structure, selon Luis Suárez.

Plusieurs experts espagnols ont jugé que le bilan du séisme de Lorca (sud-est), qui a fait neuf morts, était relativement lourd face à l’intensité moyenne de ce tremblement de terre et à son caractère parfaitement prévisible. Il s’agit d’un tremblement de terre de magnitude 5,1 « prévisible pour ce qui est de sa magnitude et de sa localisation », a déclaré Manuel de Tena Davila, géologue et porte-parole du Collège des géographes espagnols (ICOG). Une partie des victimes et des dégâts matériels s’explique par le caractère ancien de l’habitat de Lorca, a poursuivi cet expert.

Murcia

Les secours s’organisent

Une unité de 225 militaires et 400 secouristes ont été dépêchés sur les lieux.

Jeudi matin, la Croix-Rouge a distribué des milliers de couvertures, de la nourriture et de l’eau et installé des centaines de lits pliants dans un hangar qui servira de centre d’hébergement. Elle a aussi mobilisé 24 ambulances et installé trois hôpitaux de campagne.

Le séisme est le plus meurtrier à survenir en Espagne depuis celui d’avril 1956, qui avait tué 11 personnes et fait plus de 70 blessés dans la région de Grenade, en Andalousie.

Le président du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, se rendra sur place et les deux camps rivaux, socialistes et conservateurs, ont interrompu leur campagne pour les élections régionales du 22 mai.

sources : http://news.fr.msn.comhttp://www.lepoint.fr/http://www.radio-canada.ca

(243)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message