Dernières Infos

Très forte éruption et tsunami au Tonga

Éruption très violente en cours aux îles Hongga Tonga-Hunga Ha’Apai. Comme vous le savez tous maintenant, une nouvelle phase explosive très violente a commencé sur les îles Hongga Tonga-Hunga Ha’Apai dans la partie sud de l’océan Pacifique. Cette phase a commencé avec la formation d’une imposante colonne éruptive qui a atteint une altitude de plus de 20 kilomètres. Grâce à quelques analyses satellites, en fait, on sait que la partie supérieure de la colonne éruptive a enregistré une température voisine de -43°C, une valeur qui correspondrait à une altitude d’environ 30 kilomètres, une hauteur jamais atteinte par le col éruptif volcanique produit ces dernières années. Pour confirmer ou nier ce fait, vous aurez besoin de plusieurs heures – sinon des jours – de travail.

 

Alors que la colonne éruptive s’est formée, la violente explosion initiale a provoqué une onde de choc qui s’est propagée sur des milliers de kilomètres, tant à détecter même par des baromètres en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon et en Mongolie, à plus de 11 000 kilomètres de l’endroit où l’éruption volcanique se déroule. D’ailleurs, de nombreuses vidéos publiées sur le web nous montrent comment les rugissements causés par l’activité explosive peuvent être entendus aussi loin que l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie et les îles Fidji, à près de 700 km, un phénomène assez impressionnant.

La colonne éruptive étant chargée de cendres, de galets, de vapeur d’eau et de glace, elle a encore une fois produit une forte activité électrique. Selon quelques analyses préliminaires, au cours des 15 premières minutes de l’éruption plus de 63 000 éclairs ont été détectés, une valeur incroyable, d’autant plus que déjà hier 191 300 ont été détectées en raison de l’activité explosive mineure qui a affecté les mêmes îles. Malgré l’éruption débutant en fin d’après-midi, et grâce à quelques analyses satellites nous savons que la colonne éruptive a atteint une extension latérale dans l’atmosphère d’au moins 668 kilomètres, un phénomène qui a achevé le ciel est couvert pratiquement toutes les îles du Royaume de Tonga et dans certaines îles des Fidji.

L’explosion qui a déclenché l’éruption était si puissante qu’elle a généré un tsunami important qui touche encore une grande partie de l’océan Pacifique. Les îles les plus touchées sont évidemment celles qui font partie du Royaume des Tonga, une zone particulière où les maréographes ont enregistré quelques vagues atteignant des hauteurs entre 1,5 et 2 mètres. Malheureusement, les zones les plus touchées sont maintenant sans électricité, donc les informations sur les dommages, les blessures ou les victimes possibles sont très rares, pour avoir une image plus claire, nous devrons attendre au moins quelques heures de plus pour en savoir plus.

 

Certaines vagues du tsunami qui se sont produites pendant la première phase de l’éruption ont également atteint les côtes de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie, des Fidji, de la Nouvelle-Calédonie, du Vanuatu, du Japon et même d’Hawaï Heureusement on parle d’ondes très contenues, leur hauteur maximale n’a pas dépassé 20 centimètres. Malgré cela, une alerte au tsunami reste en vigueur pour les côtes de la Californie et de l’Alaska. Rappelons-nous que même les vagues très contenues peuvent causer des dommages.
Pour l’instant il est trop tôt pour parler de VEI (indice d’explosivité volcanique) de l’éruption d’aujourd’hui, dès qu’il y aura des mises à jour officielles nous en parlerons dans un nouvel article.

Adaptation Terra Projects

Source : Ilmondodeiterremoti

(309)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :