Dernières Infos

Les évènements Miyake pourraient révolutionner la datation des anciennes civilisations

L’archéologie a ce qu’il faut pour estimer la chronologie des civilisations. Mais il y a des limitations pour les plus anciennes cultures datant de plusieurs milliers d’années, comme les mayas ou les égyptiens. Dans leur cas, la datation ne peut être plus précises que de quelques siècles.

Cependant, deux tempêtes solaires hautement radioactives qui ont eu lieu il y a bien longtemps, ont laissé leur marque indélébile dans les arbres poussant à cette époque; du coup, cela pourrait servir de nouvelle référence pour la datation des civilisations, explique une équine d’Oxford dans le journal Proceedings of the Royal Society A.

Les événements Miyake de 775 et 994 après JC

Les niveaux d’isotopes de carbone 14 ont atteint un pic lors des évènements Miyake, en 775 et 994 après JC; ce pic a été enregistré dans les arbres, les parpyrus, les vêtements en lin, les paniers et dans d’autres artéfacts, explique l’équipe.

On suppose que les événements Miyake sont des tempêtes solaires qui ont bombardé la terre avec des rayons gamma et une énorme quantité de protons solaires, répandant les particules irradiées dans le monde entier (il y a cependant une autre hypothèse concernant l’origine de ces rayonnements: La Terre frappée par des rayons gamma dans l’année 775).

« Les pics en 775 et 994 après JC étaient presque verticaux et d’ampleur comparable tout autour de la terre » rapporte Michael Dee, auteur principal de l’étude de l’Ecole d’Archéologie d’Oxford, « de tels marqueurs peuvent être facilement identifiés dans les anneaux des arbres et être fixés dans le temps. Par le passé, nous ne pouvions faire que des estimations variables sur la date d’événements qui ont eu lieu, mais cette « horloge secrète » peut aider les chronologistes concernant les grandes civilisations en permettant de dater, à l’année près, des événements qui ont eu lieu il y a des milliers d’années ».

Les événements Miyake, nommés ainsi d’après Fusa Miyake de l’Université de Nagoya, ont été identifiés la première fois dans le journal Nature en 2013.

Des datations beaucoup plus précises

Maintenant, l’équipe d’Oxford propose une méthode mathématique pour reprendre ces dates, filtrer les dates erronées, et obtenir de meilleures estimations chronologiques.

Les datations actuelles concernant les anciennes civilisations sont basées sur les phénomènes célestes, comme par exemple une éclipse solaire au cours de la neuvième année d’un roi assyrien. Mais, si les plus petits événements de radiation solaire sont catalogués et correctement insérés dans le protocole chronologique, des datations plus précises que les 2 à 3 siècles habituels pourraient révolutionner la compréhension des débuts de la civilisation.

Sources :
Laboratory Equipment: « ‘Secret Clock’ of Carbon-14 Within Tree Rings Could Revolutionize Archaeology »
En savoir plus sur ici / http://www.2012un-nouveau-paradigme.com

(354)

Laissez un message

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Aidez nous à rester en ligne – Help us keep the lights on

La publicité nous aide à raconter les histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 

Soutenez-nous en désactivant votre adblocker sur notre site.

__________________

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Advertising help us tell the stories of yesterday, today, and future.

Support us by disabling your adblocker on our site.

Mettez en Pause AdBlocker sur Terra Projects – Disable AdBlocker on Terra Projects

(354)

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

WordPress:

%d blogueurs aiment cette page :