Dernières Infos

D’anciennes sculptures en pierre montrent qu’un essaim de comètes a percuté la Terre il y a 13000 ans

D’anciennes sculptures en pierre montrent qu’un essaim de comètes a percuté la terre vers 10,950 avant notre ère.

Les chercheurs ont traduit d’anciens symboles dans un temple en Turquie, et ils racontent l’histoire d’un impact dévastateur d’une comète il y a plus de 13 000 ans.

En vérifiant l’événement du système solaire avec des simulations informatiques de cette époque, les chercheurs suggèrent que les sculptures pourraient décrire un impact d’une comète qui s’est produit autour de 10 950 avant notre ère – à peu près au même moment où une petite ère glaciaire a commencé à modifier la civilisation pour toujours.

Ce mini-âge glaciaire, connu sous le nom de Young Dryas, a duré environ 1000 ans, et il est considéré comme une période cruciale pour l’humanité car ont émergé alors l’agriculture et les premières civilisations néolithiques. C’est potentiellement en réponse aux nouveaux climats plus froids. La période a également été liée à l’extinction du mammouth laineux.

Mais bien que le Young Dryas ait été soigneusement étudié, il n’est pas encore clair de ce qui a déclenché cette période. L’impact d’une comète est l’une des principales hypothèses, mais les scientifiques n’ont pas pu trouver des preuves physiques d’une comètes de cette époque.

L’équipe de l’Université d’Édimbourg au Royaume-Uni a déclaré que ces sculptures retrouvées dans ce que l’on croit être le plus ancien temple connu du monde, Gobekli Tepe dans le sud de la Turquie, montrent une preuve supplémentaire qu’une comète a déclenché le Young Dryas.

« Je pense que cette recherche, ainsi que la découverte récente d’une anomalie générale du platine à travers le continent nord-américain, scellent pratiquement l’affaire en faveur d’un impact de la comète du Young Dryas », a déclaré Martin Sweatman principal chercheur à Sarah Knapton de The Telegraph .

« Notre travail sert à renforcer cette évidence physique. Ce qui se passe ici, c’est le processus d’un changement de paradigme ».

La traduction des symboles suggère également que Gobekli Tepe n’était pas seulement un autre temple – il aurait pu être un ancien observatoire.

« Il semble que Gobekli Tepe soit, entre autre, un observatoire pour surveiller le ciel nocturne », a déclaré Sweatman à la Press Association .

« L’un de ses piliers semble avoir servi de mémorial à cet événement dévastateur – probablement le pire jour de l’histoire depuis la fin de l’ère glaciaire ».

Le Gobekli Tepe aurait été construit autour de 9 000 avant notre ère – environ 6 000 ans avant Stonehenge – mais les symboles sur le pilier datent de l’événement d’environ 2 000 ans avant.

Les sculptures ont été trouvées sur un pilier connu sous le nom de Pierre Vulture (décrite ci-dessous) et montrent différents animaux dans des positions spécifiques autour de la pierre.

Pour les symboles, Sweatman et son équipe d’ingénieurs ont découvert qu’ils correspondaient réellement à des constellations astronomiques, et ont montré un essaim de fragments de comètes qui frappaient la Terre.

Une image d’un homme sans tête sur la pierre est également censée symboliser les catastrophes humaines et les pertes de vie importantes suite à l’impact.

Les sculptures de Gobekli Tepe montrent des signes de gens qui sont soignés, ce qui indique que l’événement qu’ils décrivent pourrait avoir eu des répercussions durables sur la civilisation.

Pour tenter de déterminer si cette chute de comète a réellement eu lieu ou pas, les chercheurs ont utilisé des modèles informatiques pour faire correspondre les modèles des étoiles détaillées sur la Pierre Vulture à une date spécifique – et ils ont trouvé des preuves que l’événement en question qui aurait eu lieu environ 10 950 avant JC, a environ 250 ans près.

Les chercheurs suggèrent que le ciel aurait ressemblé à l’époque à l’image qui suit. La datation de ces sculptures correspond également à un noyau de glace prélevé du Groenland, qui identifie la période du Young Dryas comme débutant vers 10,890 avant notre ère .

Selon Sweatman, ce n’est pas la première fois que l’archéologie ancienne a donné un aperçu du passé de la civilisation.

« De nombreuses peintures rupestres paléolithiques et des artefacts avec des symboles d’animaux similaires et d’autres symboles répétés suggèrent que l’astronomie pourrait être très ancienne en effet », a -t-il déclaré à The Telegraph.

« Si vous considérez que, selon les astronomes, cette comète géante est probablement arrivée dans le système solaire interne il y a environ 20 à 30 000 ans, et cela aurait été une caractéristique très visible et dominante du ciel nocturne, il est difficile de voir comment les personnes de cette époque reculée auraient pu ignorer cela étant donné les probables conséquences.  »

La recherche a été publiée dans l’ archéologie et l’archéologie de la Méditerranée.  

On pourrait faire le lien avec la Comète Clovis  et Ici également.

Traduction et Adaptation de la Terre du Futur

source : http://www.sciencealert.com

(391)

Laissez un message