Dernières Infos

Cette mystérieuse et indestructible « boîte noire » dira au futur ce qui nous est arrivé

Illustration of Earth's Black Box. (Earth's Black Box)

À une extrémité éloignée de la Terre – cachée quelque part sur l’île australienne de Tasmanie – une étrange structure est sur le point d’assister à la fin du monde tel que nous le connaissons et de l’enregistrer.

Le projet, appelé Earth’s Black Box, est une installation géante en acier, qui sera bientôt remplie de disques durs alimentés par des panneaux solaires, chacun d’entre eux documentant et préservant un flux de mises à jour et d’analyses scientifiques en temps réel sur les problèmes les plus sombres auxquels le monde est confronté.

Les informations relatives au changement climatique, à l’extinction des espèces, à la pollution de l’environnement et à l’impact sur la santé seront toutes consignées dans cette structure monolithique, de sorte que si une société future découvre un jour les archives, elle sera en mesure de reconstituer ce qui est arrivé à notre planète.

« Si nous ne transformons pas radicalement notre mode de vie, le changement climatique et d’autres périls causés par l’homme provoqueront l’effondrement de notre civilisation », explique le site web de la boîte noire de la Terre.

Illustration of Earth’s Black Box. (Earth’s Black Box

« La Boîte noire de la Terre enregistrera chaque pas que nous faisons vers cette catastrophe. Des centaines de séries de données, de mesures et d’interactions relatives à la santé de notre planète seront collectées en permanence et stockées en toute sécurité pour les générations futures. »

D’une certaine manière, la boîte, qui évoque le design brutaliste de la célèbre « chambre forte du Jugement dernier » de Norvège, sert en fait un objectif quelque peu complémentaire.

Alors que la chambre forte mondiale de Svalbard est une forteresse conçue pour protéger une sauvegarde vitale des semences du monde au cas où le pire se produirait, la boîte noire de la Terre est conçue comme un enregistrement permanent de la trajectoire du monde vers une situation catastrophique.

« L’idée est que si la Terre s’effondre à cause du changement climatique, cet appareil d’enregistrement indestructible sera là pour que ceux qui restent puissent en tirer des leçons », a déclaré Jim Curtis, directeur exécutif de la création à l’agence de marketing Clemenger BBDO, à l’Australian Broadcasting Corporation (ABC).

« Il est également là pour demander des comptes aux dirigeants – pour s’assurer que leur action ou inaction est enregistrée ».

Illustration of Earth’s Black Box. (Earth’s Black Box)

Le projet – une collaboration entre Clemenger BBDO, l’agence de création The Glue Society et des chercheurs de l’université de Tasmanie – devrait être achevé dans son emplacement non divulgué au début de 2022, mais les systèmes de la boîte sont déjà partiellement actifs, en ce sens qu’ils « enregistrent en direct » les mises à jour environnementales dans un test bêta.

Selon les fabricants de la boîte, l’objectif de l’exercice est en partie de détourner l’humanité des scénarios d’apocalypse, en espérant que la simple existence de l’installation encourage la société actuelle à agir de manière plus progressive et responsable en termes d’action climatique et de gestion de l’environnement.

« Lorsque les gens savent qu’ils sont enregistrés, cela a une influence sur ce qu’ils font et disent », a déclaré Jonathan Kneebone, de The Glue Society, à l’ABC.

« C’est notre rôle, si tant est qu’il y en ait un, d’être quelque chose dans l’esprit de chacun. »

Bien que certains puissent considérer la Boîte noire de la Terre comme un coup de pub destiné à capter l’attention des gens – par opposition à un projet de documentation scientifique sérieux – il ne fait aucun doute que le monde a besoin d’une attention et d’une action accrues sur ces questions, quelle que soit la manière dont les regards sont attirés.

Dans un monde où les calottes glaciaires se déstabilisent sous l’effet d’un réchauffement climatique sans précédent, où les émissions de gaz à effet de serre vont dans la mauvaise direction, où l’eau vient à manquer et où les animaux disparaissent à une telle vitesse que les scientifiques affirment que nous sommes entrés dans la sixième extinction de masse de notre planète, ce n’est pas le moment de détourner le regard.

« L’objectif de ce dispositif est de fournir un compte rendu impartial des événements qui ont conduit à la disparition de la planète, d’en rendre compte aux générations futures et d’inspirer une action urgente », indiquent les fabricants de la Boîte noire de la Terre.

« La façon dont l’histoire se termine ne dépend que de nous ».

Adaptation Terra Projects

Source : https://www.sciencealert.com

(405)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :