Dernières Infos

À 80 années-lumière de la Terre, une planète sans étoile révèle un bulletin météo chaotique

Selon une équipe de chercheurs, une géante gazeuse dépourvue d’étoile serait balayée par d’immenses tempêtes de métal en fusion, où la température dépasserait les 800° Celsius. Rien que ça.

Bienvenue sur PSO J318.5-22. En enfer donc. Et pour cause, la géante gazeuse dépourvue d’étoile essuierait des tempêtes de métal en fusion, où la température dépasserait les 800 degrés Celsius. Grosse, grosse canicule. Une découverte que nous devons aux astronomes de l’université d’Édimbourg, qui étudient les variations de luminosité de cette planète solitaire.

Esseulée, la belle n’orbite autour d’aucune étoile. Découverte en 2013, PSO J318.5-22 est une géante gazeuse située à environ 80 années-lumière de la Terre, qui serait à peu près 6 fois plus massive que Jupiter. Grâce aux télescopes, les chercheurs ont pu capturer des centaines d’images infrarouges de la géante gazeuse, et en déduire la température, l’activité et la composition de son atmosphère. Selon eux, leurs résultats indiquent que PSO J318.5-22 est couverte de couches nuageuses de différentes épaisseurs, dont certaines contiendraient des métaux en fusion. Concernant la température en surface, elle pourrait atteindre les 815° Celsius !

Pas question d’y trouver de la vie donc. Mais ces observations sont prometteuses, et nous serons bientôt en mesure d’établir des bulletins météo sur d’autres exoplanètes. D’ailleurs, les chercheurs travaillent d’ores et déjà à l’extension de cette technique pour des planètes géantes autour de jeunes étoiles, pour, finalement, détecter le climat d’exoplanètes semblables à la Terre qui pourraient abriter la vie.

TDF

source : http://www.buzznova.biz/

(225)

Laissez un message