Dernières Infos

Préventions contre le Froid 7

froid préventions

Les précautions et les effets de grands froids sur l’organisme :

Tout d’abord, pour se réchauffer, il est essentiel de bouger ! Les personnes à mobilité réduite ou les personnes en situation de grande précarité sont à donc à surveiller avec attention.

Si la température extérieure est de -10°C et que le refroidissement éolien est de -20, cela signifie que vous ressentirez sur votre visage le même froid que si vous étiez dehors à -20 ° C par temps calme.

Le refroidissement éolien fait descendre la température des objets jusqu’à la température ambiante plus vite que si ces même objets était exposés à un vent nul. Prenez un bol de soupe par exemple. Vous pouvez souffler dessus et le refroidir jusqu’à la température ambiante mais vous ne pourrez pas le refroidir plus que ça, même en soufflant très fort.

Le refroidissement éolien entraîne une accélération du gel des surfaces d’eau exposées au vent. Les périodes pendant lesquelles l’indice de refroidissement éolien est élevé entraînent une hausse des dépenses liées au chauffage domestique. Les gelures sont fréquentes durant ces périodes et menacent aussi bien les humains que les animaux. La perte de chaleur corporelle est beaucoup plus rapide lorsque la peau est mouillée que lorsqu’elle est sèche.

Le froid intense peut avoir des effets néfastes sur la santé survenant de façon parfois sournoise. Chaque année des centaines de personnes sont victimes de pathologies provoquées par le froid.
Sont en cause :

Les maladies liées directement au froid telles que les engelures ou l’hypothermie, responsables de lésions graves, voire même mortelles;
L’aggravation par le froid de maladies préexistantes, le froid augmente les demandes cardiaque et respiratoire. Ainsi, un effort accru est nécessaire pour lutter contre le froid.
Des raisons accidentelles : des conditions climatiques particulières peuvent provoquer des accidents de la route ou vous bloquer temporairement dans votre voiture ou dans votre maison.
Enfin, une vague de froid a des effets indirects comme le risque accru d’incendie, d’intoxication au monoxyde de carbone (gaz inodore).
Le grand froid, le vent glacé, la neige sont donc des risques à ne pas négliger surtout pour les personnes fragiles ou souffrant de certaines maladies. Le froid est dommageable pour la santé car ses effets sont insidieux et peuvent passer inaperçus. Il faut donc redoubler de vigilance en se protégeant personnellement et en veillant sur les personnes qui nous entourent.
Comment prévenir ?
Limitez au maximum les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque.
– Remettez tout voyage prolongé en automobile s’il n’est pas indispensable. Si vous devez partir en voiture, il est prudent de prévoir de la nourriture et de l’eau, des couvertures dont au moins une couverture de survie et des vêtements de rechange chauds ainsi que votre traitement médicamenteux. Vous assurer que la voiture est en bon état de fonctionnement et pensez à faire le plein avant le départ. Si vous êtes automobiliste en ville, redoubler d’attention envers les piétons qui ont souvent la vue partiellement obstruée par les vêtements et le vent glacé.
Si vous êtes bloqués en voiture, faites tourner le moteur 10 minutes toutes les heures, entrebâillez la fenêtre pour éviter l’intoxication au monoxyde de carbone. Faites de temps en temps des exercices en bougeant les bras, les jambes, les doigts vigoureusement afin de maintenir une bonne circulation. Vérifiez que la neige ne bloque pas le tuyau d’échappement de votre véhicule. N’utilisez pas inutilement les phares de votre véhicule, pour éviter de décharger la batterie.

– Si vous devez tout de même sortir à l’extérieur : il faut vous assurer d’être bien habillé.
Couvrez-vous la tête car c’est une partie du corps où il peut y avoir jusqu’à 30% de déperdition de chaleur et particulièrement la bouche. Pensez à vous munir d’un cache-nez pour recouvrir le bas du visage. Afin de conserver la chaleur corporelle, il faut éviter de vous découvrir les mains même momentanément et habillez vous très chaudement. N’hésitez pas à porter plusieurs vêtements superposés. Maintenez un certain niveau d’exercice régulier tel la marche, sans pour autant faire des efforts importants.

– À la maison : maintenir la température des pièces à une température convenable y compris la chambre à coucher (minimum de 19 °C). Fermer les pièces inutilisées. Ne pas surchauffer les poêles à bois, les chauffages d’appoint à cause des risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone. S’assurer de leur bon fonctionnement et de leur entretien avant de les utiliser. De même, les chauffages d’appoint fonctionnant avec des combustibles (ex : kérosène) ou de camping sont à proscrire pour les mêmes raisons. Eviter d’obstruer les bouches d’aération.

– Pensez à manger et boire suffisamment en évitant le café et l’alcool.

– Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à votre famille ou à votre voisinage, si vous êtes âgé ou handicapé et si vous vivez seul.

Suivi sur le Groupe Facebook MeteoNet

sources : http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles-mag/2004/8305-medicaments-grand-froid.htm / http://www.agevillage.com/Article/index.jsp?ARTICLE_ID=3170 /

(129)

Laissez un message

Laissez un message