Dernières Infos

Un projet ambitieux d’une ville flottante pour 10000 personnes

Bjarke Ingels Group (BIG) a de l’expérience dans la production d’architecture flottante. Son dernier projet est à une échelle beaucoup plus grande qu’auparavant. En collaboration avec Oceanix, organisme à but non lucratif, et le Center for Ocean Engineering du MIT, la société a dévoilé un ambitieux concept d’une ville flottante où pourront vivre jusqu’à 10 000 habitants.

La proposition de ville Oceanix a été créée dans le cadre du nouvel agenda urbain d’ONU-Habitat et a été dévoilée lors d’une réunion aux Nations Unies à laquelle a également participé le club des explorateurs, une société scientifique multidisciplinaire américaine. 

Si cette ville était construite, Oceanix City aurait une superficie de 75 hectares, répartis sur des plates-formes flottantes. L’idée est que les plates-formes flottantes seraient construite sur terre et seraient regroupées pour créer un « village » pouvant accueillir jusqu’à 1 650 habitants. Six villages au total seraient alors liés autour d’un port central.

Tous les bâtiments seraient de moins de sept étages pour assurer un centre de gravité plutôt bas et atténuer les effets des vents violents. Ils seraient également fabriqués à partir de matériaux durables tels que le bambou et présenteraient de grands toits plats pour obtenir de l’ombrage et offrir de l’espace pour les panneaux solaires.

On s’intéresserait également à l’agriculture, aussi bien terrestre que sous marine, aux récifs flottants, aux algues, aux huîtres, aux moules, aux pétoncles et aux palourdes. Les résidents circulaient en véhicule électrique.

Bjarke Ingels, fondateur de BIG, c’est notre destin, la mer est notre avenir. « La première communauté flottante durable et autonome Oceanix City est conçue comme un écosystème créé par l’homme, qui canalise les flux circulaires d’énergie, d’eau, de nourriture et de déchets. Oceanix City est un projet de métropole maritime modulaire ancré dans les objectifs de développement durable de l’ONU.

« L’architecture additive peut évoluer, se transformer et s’adapter au fil du temps, passant d’un quartier de 300 habitants à une ville de 10 000 habitants – avec la possibilité de s’étendre indéfiniment pour offrir des communautés nautiques prospères aux personnes qui se soucient les unes des autres et de notre planète. »

Adaptation La Terre du Futur

source : https://newatlas.com

(99)

Laissez un message