Dernières Infos

Un monde pathologique dont les plantes et les animaux ne demandent qu’à mourir d’une industrie devenue folle

Voici un article documenté par 2 vidéos pour ceux qui croient encore que les pollutions, les produits toxiques ne sont que des beaux discours sans fondement ! A bon entendeur…

Nous ne faisons plus de culture en Europe, nous gérons de la pathologie végétale. Nous essayons de tenir vivante des plantes qui demandent à mourir tellement elles sont malades. Rien avoir avec de l’agriculture. Normalement l’agriculture, c’est cultiver des plantes saines. On ne mettait pas un pesticide en 1950 ! Il n’y avait pas un seul traitement fongique qui était impliqué. Maintenant c’est au moins 3 ou 4. Sinon le blé est pourri avant d’arriver dans le silo. Mais cela ne soit voit pas car on a tellement balancé des produits que le blé semble bien. Sauf que le blé tombe tellement on met de l’azote, on ajoute des hormones de croissance. C’est pourquoi les tiges sont nettement plus basses qu’autrefois. Autrefois les blés faisaient 1,5 mètre. Maintenant ils font 70 cm ! …

Claude Bourguignon, ingénieur en agro explique ce qu’est devenu l’agriculture: « Il n’y a pas d’agriculture mais une gestion de la pathologie végétale ». On y aborde aussi les graine F1, Mosanto, la condition animale et le combat mené par Kokopelli.

Un monde pathologique dont les plantes et les animaux ne demandent qu’à mourir d’une industrie devenue folle.

(273)

Laissez un message

Laissez un message