Dernières Infos

Premières images du volcan sous-marin près de Mayotte

Les coulées de lave sont recouvertes d'une fine pellicule de fer oxydé. © Géoflamme 2021

Geoflamme, la première campagne scientifique sur le volcan sous-marin au large de Mayotte, vient de s’achever. Les scientifiques ont maintenant de grandes quantités d’échantillons de roche et de fluide ainsi que d’étonnantes images haute résolution de l’édifice volcanique.

Essaim sismique de Mayotte et nouvelle carte des volcans sous-marins.

Espérons que ces nouvelles données permettront de mieux comprendre la formation, l’évolution et les impacts environnementaux potentiels de ce nouvel édifice volcanique sous-marin – le plus jeune et le plus profond étudié à ce jour si proche des zones habitées.

Les coulées de lave sont recouvertes d’une fine pellicule de fer oxydé. © Géoflamme 2021

Le volcan sous-marin au large de Mayotte
En mai 2019, un nouveau volcan a été découvert à 50 km au large de la côte Est de Mayotte par comparaison temporelle de données bathymétriques. Il repose sur le fond marin à une profondeur de 3500 m. Il mesure 820 m de haut et le volume en éruption estimé est supérieur à 6 km3.

« La naissance d’un tel volcan est un événement brutal pour le milieu marin. Le volume de lave émis en quelques mois est estimé à plus de 6 km 3 , soit l’équivalent d’une couche de plusieurs dizaines de mètres qui couvriraient la ville de Paris , » souligne Emmanuel Rinnert, chef de mission.

« Un volcan sous-marin aussi jeune et profond n’a jamais été étudié. C’est un objet exceptionnel et les données que nous avons recueillies sur le terrain nous permettront de mieux le comprendre » , a- t-il ajouté.

Les premières données montrent deux types d’émissions de fluides :

Eau de mer chauffée par la coulée de lave
Fontaines riches en dioxyde de carbone (CO 2 ) et en méthane (CH 4 ).
Des traces de vie comme des biofilms de micro-organismes ainsi que de la macrofaune comme des crevettes sont déjà visibles dans certains de ces spots.

Rouleaux de lave observés lors de la première plongée du Victor 6000 © Geoflamme 2021

Formation et découverte du volcan sous-marin au large de Mayotte
En mai 2019, un nouveau volcan de 820 mètres de haut a été découvert à 50 km au large de la côte est de Mayotte à une profondeur de 3500 m.

En effet, des milliers de séismes secouent Mayotte depuis mai 2018 . Ces séismes peuvent être regroupés en deux domaines principaux :

Essaim de mai 2018 : environ 25 km à l’Est de Petite Terre et 25 à 50 km de profondeur. Les plus gros séismes se trouvent dans cette série, y compris un séisme de Mw5,9 survenu le 15 mai 2018.
Essaim d’août 2018 : L’essaim principal se situe entre 5 et 15 km à l’Est de Petite Terre.

Essaims de tremblements de terre à Mayotte

La découverte du volcan sous-marin explique les essaims de tremblements de terre qui se produisent depuis le 10 mai 2018 et, bien que cette activité sismique ne soit pas directement sous le nouveau volcan, qui est plus à l’est, les deux régions d’essaim sont liées au volcan par des voies de magma. .

En mai 2019, un panache d’éruption contenant beaucoup de gaz, de poussières et de particules, a presque atteint la surface de l’océan, provoquant un épais brouillard. Les éruptions ont ensuite changé de nature, avec des laves assez fluides qui ont provoqué l’étalement de la base du volcan.

Le volcan sous-marin de Mayotte mesure désormais jusqu’à 3 tours Eiffel et fait plus de 11 tours Eiffel de large. Et toujours en croissance…

Le volcan est situé à 3400 m de profondeur à 50 km à l’est des côtes de Mayotte, dans l’océan Indien. Il ne présente pas en lui-même de risque pour la population ou pour la navigation. Sa naissance est liée à une poche magmatique à plusieurs dizaines de kilomètres de profondeur à l’est de l’île. En se vidant, celle-ci a entrainé le déplacement vers l’est de l’île et son enfoncement de l’ordre d’une vingtaine de centimètres, ainsi qu’une série de séismes.

« Nous n’avons pas vu de coulées en cours de formation pendant notre campagne, on a globalement un sentiment d’accalmie de l’activité volcanique actuellement, conclut Emmanuel Rinnert. D’ailleurs, les séismes à terre et l’affaissement de l’île sont quasiment arrêtés pour le moment. »

La surveillance du volcan se poursuit grâce au Revosima (Réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte). Un projet d’observatoire complémentaire sur le fond, baptisé Marmor, a également commencé début 2021.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://strangesounds.org/ / https://wwz.ifremer.fr/

(252)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :