Dernières Infos

Londres-New York en 11 minutes

Londres-New York en 11 minutes, l’extravagant projet de Bombardier. Baptisé Antipode, ce concept de jet hypersonique imaginé par l’inventeur canadien Charles Bombardier pourrait atteindre 20.000 km/h. À condition de résoudre de nombreuses contraintes.

Si les projets de jets supersoniques ne manquent pas, celui-ci est sans doute le plus fou du moment. Cet Antipode, un avion d’une dizaine de places, pourrait atteindre la vitesse prodigieuse de Mach 24, soit près de 20.000 km/h. Le Concorde donnerait l’impression de faire un footing s’il volait à côté, puisque le jet irait 12 fois plus vite que le mythique avion de ligne. Avec cet engin, New York ne serait plus qu’à 11 minutes de Londres, l’équivalent de 6 stations de métro…

Évidemment, l’Antipode n’est pas près de prendre son envol. S’il le prend un jour d’ailleurs. Mais son concepteur n’est pas pour autant un Géo Trouvetou farfelu. Il s’agit de Charles Bombardier, ingénieur et inventeur de son état, et petit-fils du fondateur du géant canadien du transport qui porte son nom. L’homme de 41 ans qui était déjà à l’origine d’un concept de supersonique baptisé Skreemr, s’est associé à un ancien de la NASA.

Refroidir la carlingue et atténuer le « bang »

Pour atteindre de telles vitesses, les contraintes techniques sont immenses. Deux écueils paraissaient notamment insurmontables: le bruit assourdissant lors du passage du mur du son (à l’origine de l’échec commercial du Concorde) et la chaleur extrême liée au frottement de l’air.

La solution trouvée par l’ingénieur s’appelle LPM (pour Long Penetration Mode) et réside sous le nez de l’appareil. Il s’agit d’une buse dont le rôle serait d’aspirer l’air afin de créer des contre-courants sur la carlingue de l’appareil. Cela permettrait, à en croire ses concepteurs, d’abaisser la température et d’atténuer le « bang » sonique.

Comme ce concept imaginé par Airbus, l’Antipode disposerait de 2 modes de propulsion: des propulseurs situés sous les ailes qui permettraient à l’avion d’atteindre Mach 5 et 40.000 pieds. Ces derniers se détacheraient dans un second temps pour permettre au moteur supersonique d’entrer en action et d’amener l’appareil à des vitesses extravagantes.

Transporter des chefs d’État à l’autre bout du monde

Si le projet est séduisant sur le papier, il existe de nombreuses contraintes comme celle des matériaux à utiliser ou encore de ce fameux moteur supersonique qui n’existe pas encore. D’autant que Charles Bombardier souhaite produire un avion relativement abordable, aux alentours de 150 millions de dollars. « L’Antipode pourrait être utilisé comme un jet d’affaires ou un avion militaire qui permettrait de transporter des chefs d’État à l’autre bout du monde en une heure en cas de crise par exemple », explique Charles Bombardier au Telegraph.

Si ce projet-là n’aboutit pas, d’autres concepts de supersoniques sont déjà bien avancés. En novembre dernier, l’américain Aerion a ainsi annoncé une première commande pour son jet. La clientèle pourrait exploser selon le patron de cette société qui anticipe 600 ventes dans les 20 prochaines années.

source : http://bfmbusiness.bfmtv.com/

(296)

Laissez un message