Dernières Infos

Les ours blancs tuent les dauphins prisonniers des glaces (Wiki), à cause du réchauffement bien sûr

Une nouvelle étude appuyée de photographies décrit le comportement inhabituel d’un ours polaire dévorant un dauphin. Selon l’auteur, il pourrait s’agir d’une conséquence du réchauffement climatique amenant ces prédateurs à côtoyer de nouvelles espèces.

Ils n’en seraient pas à leurs premiers repas… Les bélugas en seraient leurs victimes également. Selon Wikipedia : Le béluga ou bélouga (Delphinapterus leucas), appelé également baleine blanche, dauphin blanc et marsouin blanc est un cétacé blanc de l’océan Arctique.

Le nom béluga vient du mot russe beloye, qui signifie « blanc ». Il dispose d’un des sonars les plus sophistiqués de tous les cétacés. Ce sonar lui est indispensable pour pouvoir s’orienter et se repérer dans les canaux de glace immergés, qui forment un véritable labyrinthe. Béluga, en allemand, se dit Weißwal, ressemblant à Weißer Walfisch, traduit en français par baleine blanche.

Le biologiste marin Le Gall note qu’en Europe, le mot Béluga a aussi été utilisé, à tort, par les marins-pêcheurs pour désigner les marsouins et d’autres petits cétacés.

ours-blanc

Le béluga est une créature très sociable. Il se déplace en groupes subdivisés en sous-entités habituellement composées d’animaux du même âge et du même sexe. Les mères et leurs petits intègrent généralement des groupes restreints. Lorsque les nombreuses sous-entités se rejoignent dans les estuaires, l’on peut dénombrer des milliers d’individus ; ce qui représente une proportion significative de la population mondiale des bélugas et les rend d’autant plus vulnérables à la chasse.

Leurs principaux prédateurs naturels sont l’ours blanc et les orques. Lorsque les bélugas sont piégés par les glaces, les ours les assomment d’un coup de patte et les hissent sur la banquise pour les achever.

Il est probable que la source Wikipedia puisse porter parfois à confusion pour d’autres thèmes… Il est précisé dans les articles que c’est précisément une attaque de dauphins, ou de baleines… quoiqu’il en soit un rapport de 1989 faisait déjà état de narvals et de bélugas qui avaient été attaqués et dévorés par des ours blancs :

rapport--belugas-1989

Nous conviendrons que les ours blancs n’hésitent pas à attaquer des cétacés (dauphins, bélugas, narval…) et ceci n’est pas nouveau.

Adaptation de TDF

source complête Wikipedia et PaulMaxit

(477)

Laissez un message