Dernières Infos

Le Programme OVIDE

L’Ifremer a confirmé les premiers résultats du programme OVIDE, l’ensemble des données jusqu’alors acquises confirme les tendances du réchauffement climatique. La campagne OVIDE, conduite par le Laboratoire de Physique des océans de l’Ifremer de Brest, a pour objet d’étudier la variabilité de l’océan Atlantique Nord pour mieux comprendre son impact sur le climat.

Le 22 mai 2006 à Lisbonne, 21 scientifiques ont embarqué à bord du dernier navire océanographique allemand de l’IOW M. S. Merian, dans le cadre des échanges de temps navire européens, pour la campagne OVIDE. Deux premières campagnes avaient eu lieu en 2002 et en 2004 à bord du Thalassa de l’Ifremer. Initié en juin 2002, OVIDE consiste à observer tous les deux ans certains éléments de circulation du tourbillon subpolaire de l’Atlantique Nord. Les données collectées lors de cette mission contribueront à mieux comprendre l’impact potentiellement important de la variabilité océanique sur le climat de l’Europe.

Le nord de l’Atlantique Nord est le lieu de formation de l’eau profonde Nord Atlantique qui alimente des courants profonds s’écoulant vers le sud. Ce mouvement est équilibré par un transport d’eau de surface chaude et salée des tropiques vers le nord. L’ensemble de ce système de courants, dont un élément prépondérant est le Gulf Stream, forme la circulation thermohaline qui contribue à la redistribution de la chaleur depuis l’équateur vers les pôles et participe à adoucir le climat nord européen. Dans le passé, l’arrêt de la circulation thermohaline a accompagné les périodes de glaciation.

Or, depuis 4 décennies, alors que la tendance actuelle est au réchauffement global de l’océan mondial, les eaux profondes de l’Atlantique Nord voient leur salinité diminuer, ce qui pourrait entraîner une diminution du volume d’eau profonde Nord Atlantique formé chaque année provoquant alors une baisse d’intensité des courants profonds s’écoulant vers le sud. Ces derniers ne nécessitant plus autant d’apport d’eaux chaudes que par le passé, on obtiendrait donc un refroidissement global des eaux en mers du Groenland et de Norvège lié à la baisse de l’amplitude de la circulation thermohaline.

La préoccupation croissante concernant l’évolution de la circulation thermohaline justifie le programme OVIDE qui contribue, dans le cadre de l’expérience internationale CLIVAR , à l’observation de la variabilité des courants et des propriétés des masses d’eau en Atlantique Nord.

La campagne OVIDE a pour objectif la réalisation d’une section d’hydrographie et de géochimie du Groenland au Portugal tous les 2 ans pendant 10 ans. Cette campagne est la troisième des cinq programmées. La variabilité interannuelle du tourbillon subpolaire de l’Océan Atlantique Nord est étudiée à travers les variations des transports des principaux courants, ainsi que celles des propriétés des eaux modales subpolaires. Ces éléments permettront de quantifier la variabilité de la circulation thermohaline et de mieux en comprendre l’origine, ce qui est un préalable au diagnostic d’une éventuelle diminution.

Depuis la première campagne OVIDE effectuée en 2002, le parcours suivi par les scientifiques est identique : à certaines positions prédéfinies du trajet, des profils de température, salinité et oxygène dissous en fonction de la pression, sont réalisés à l’aide d’une CTDS/sonde, outil utilisant de l’électronique de haute précision. Les rosettes d’hydrologie permettent de prélever des échantillons d’eau de mer, à partir desquels sont déterminées les teneurs en éléments géochimiques (sels nutritifs, pH, alcalinité, CFCs), traceurs de masses d’eau. Le courant est observé par méthode acoustique à l’aide de courantomètres à effet Doppler, en anglais ADCP (Acoustic Doppler Current Profiler).

Ces premiers résultats et objectifs à long terme OVIDE (Observatoire de la variabilité interannuelle et décennale en Atlantique Nord) s’appuient sur l’ensemble des données recueillies dans le tourbillon subpolaire de l’Atlantique nord : les observations de navires de commerce, les données altimétriques satellitales, le réseau de profileurs dérivants ARGO, mais aussi les bases de données de vents et de flux issues des modèles des centres météorologiques. Il met en œuvre un ensemble de modèles permettant de synthétiser les données. Dans le cadre du projet ARGO, des flotteurs profileurs appelés Provor sont aussi déployés lors de la campagne OVIDE. Ce flotteur dérive à immersion constante (1500 m) pendant une durée de l’ordre de 10 jours, puis descend à 2000 m pour remonter immédiatement en surface en mesurant la température et la salinité de sa position. Les données et les coordonnées de ce profil sont immédiatement transmises par satellite au centre Coriolis, qui les traite et les met à disposition sur une base de données.

La radiale hydrographique entre le Groenland et le Portugal réalisée lors des campagnes OVIDE a permis de mettre en évidence une diminution de l’amplitude de la circulation thermohaline entre 2002, 2004 et l’occupation de la radiale en 1997 (campagne Fourex du NOCS, The National Oceanography Centre, Southampton est un centre de recherche et d’enseignement des sciences de la mer et de la terre, de développement des technologies marines et de soutien à la recherche marine).

L’ensemble des données jusqu’alors acquises confirme les tendances de réchauffement et de salinification des eaux d’origine subtropicale et de refroidissement et désalinification des eaux originaires de la mer du Labrador et des mers du Groenland et de Norvège.

Une étude menée à partir du modèle numérique d’océan (CLIPPER) explique une partie de la variabilité observée entre 1997 et 2004 par un changement des conditions de vent sur le tourbillon subpolaire de l’Atlantique Nord pendant cette période.

La répétition de la radiale pendant 10 ans avec une périodicité de 2 ans permettra donc de continuer à caractériser la variabilité interannuelle et d’accéder à la variabilité décennale de l’Océan Atlantique Nord.

sources : http://www.actualites-news-environnement.com / http://www.ifremer.fr/francais/index.php

(104)

Laissez un message