Dernières Infos

Il y a 84 millions d’années, l’axe de la Terre basculait sur le coté

Signes d'un ancien déplacement des pôles trouvés dans les roches italiennes. Photo de la NASA

Une nouvelle analyse des données géologiques de la région des Marches suggère qu’il y a 84 millions d’années, l’axe de la Terre s’est incliné d’un côté, puis de l’autre.

L’axe de rotation de la Terre se déplace lentement au fil du temps, il faut des dizaines de millions d’années pour un seul degré de variation. Au cours de ce processus, l’emplacement géographique des pôles magnétiques nord et sud change en conséquence. Mais les géophysiciens soupçonnent que des oscillations plus rapides et plus traumatisantes se sont produites au cours de l’histoire de la planète, notamment à la fin de la période du Crétacé.

Pour tester cette idée, une équipe internationale de scientifiques a passé sept ans à enregistrer et à analyser des données provenant d’échantillons de roches trouvés dans le centre de l’Italie. Les sections stratigraphiques de Furlo et d’Apiro, dans la région des Marches, sont en grande partie composées de « scaglia rossa », une roche sédimentaire pleine de microfossiles qui simplifie le processus de datation », explique M. Coccioni.

L’hématite et le lodestone de ces roches contiennent des aimants naturels microscopiques qui conservent des traces de la position des pôles magnétiques dans le passé, même après des millions d’années.

Les scientifiques ont recueilli les données de deux échantillons stratigraphiques parallèles datant de la même époque, prélevés sur le même site et analysés avec les mêmes méthodes, afin de s’assurer que les résultats correspondants ne sont pas le fruit du hasard.

Des signes d’un ancien déplacement des pôles
Les nouvelles données montrent qu’à la fin du Crétacé, il y a environ 84 millions d’années, l’axe de rotation de la Terre a commencé à changer, et l’Italie s’est déplacée vers des latitudes plus basses.

Les scientifiques estiment que la variation a atteint environ 12 degrés. Puis le processus s’est inversé, et il y a 78 millions d’années, l’axe est revenu à sa position initiale. « L’axe a probablement fait un aller-retour », déclare Coccioni. « Nos données correspondent à ce que nous appelons une véritable errance polaire, consistant en ce déplacement notable de l’axe de rotation. »

L’hypothèse avait déjà été suggérée dans le passé, mais une analyse plus ancienne sur des roches similaires provenant d’un site en Ombrie dans les années 1970 semblait la réfuter. Aujourd’hui, Coccioni et ses collègues ont analysé les roches avec des techniques plus précises qui n’existaient pas à l’époque, comme la démagnétisation thermique, qui supprime les perturbations causées par le champ magnétique actuel, et les magnétomètres supraconducteurs.

Quant aux causes, les scientifiques soupçonnent que les plaques tectoniques ont dérivé, et qu’une répartition déséquilibrée du poids à la surface de la Terre a forcé la planète à s’incliner. « Mais d’autres données provenant d’autres parties du monde sont nécessaires pour confirmer qu’une véritable dérive polaire s’est produite », déclare M. Coccioni.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://strangesounds.org/ / https://www.businessinsider.fr/

(5039)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :