Des mous­tiques mutants ultra-résis­tants créés accidentellement

Au Brésil, une expé­rience visant à créer des centaines de milliers de mous­tiques géné­tique­ment modi­fiés être infer­tiles a mal tourné. Ils se repro­duisent au contraire à toute vitesse avec leurs cousins sauvages pour créer de nouveaux mous­tiques mutants plus résis­tants, révèle une étude publiée dans la revue Nature le 10 septembre dernier.

Dans le cadre d’un essai expé­ri­men­tal visant à réduire le nombre de mous­tiques au Brésil, le gouver­ne­ment a auto­risé des lâchers expé­ri­men­taux de mous­tiques mâles Aedes aegypti, géné­tique­ment modi­fiés par Oxitec et théo­rique­ment inca­pables de se repro­duire. Mais des traces d’in­sectes mutants ont été détec­tées récem­ment dans la popu­la­tion natu­relle de mous­tiques, ce qui n’était jamais supposé se produi­re…
Les cher­cheurs ont constaté que de nombreux descen­dants de ces mous­tiques géné­tique­ment modi­fiés se propagent très rapi­de­ment. « Envi­ron 450 000 mâles de cette souche trans­gé­nique ont été relâ­chés chaque semaine pendant 27 mois à Jaco­bina, dans l’État de Bahia », précisent-ils.

Au-delà de l’inef­fi­ca­cité, anti­ci­pée par de nombreux scien­ti­fiques, ce constat présente des risques sani­taires et envi­ron­ne­men­taux pour l’heure incal­cu­lables.

source : https://www.ulyces.co/

(560)

Laissez un message

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message