Dernières Infos

Dangereuse éruption du volcan Nyiragongo au Congo

Vue lointaine du volcan en activité. ©DR

La population de Goma, située dans l’est de la République démocratique du Congo, a reçu, samedi, l’ordre d’évacuer. La ville a finalement été épargnée. Une coulée de lave descendue des flancs du volcan Nyiragongo – et qui a provoqué la fuite en masse et dans la panique des habitants de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) – s’est immobilisée dans les faubourgs nord-est de la ville, dimanche 23 mai au matin. L’immense coulée a cessé sa progression dans le courant de la nuit, épargnant de justesse la ville, où les habitants s’inquiétaient toujours d’une possible reprise de l’éruption.

« Les laves se sont arrêtées vers Buhene, en périphérie de Goma, (…) la ville a été épargnée », a déclaré le gouverneur militaire de la région, le général Constant Ndima, qui a fait état d’un « bilan provisoire de cinq personnes tuées » dans des accidents lors des déplacements de population.

Du feu et de fortes émanations se dégagent du front de lave rocheux, noirâtre et toujours instable, situé exactement dans le faubourg de Buhene, où des « maisons ont été ravagées par les laves », a déclaré le gouverneur militaire, sans donner de bilan chiffré de ces destructions. L’aéroport, situé à quelques encablures, a été épargné. Les avions avaient été évacués dans la nuit et tous les vols annulés.

 

Eruption du #Nyiragongo: Pour le moment la coulée de lave a stoppé à Buhene. Credit Charles Balagizi

13 personnes meurent en fuyant la coulée de lave du volcan Nyiragongo

Le bilan provisoire fait état de 13 tués qui fuyaient l’éruption, «neuf dans un accident de la circulation et quatre à la prison centrale de Munzenze d’où ils voulaient s’évader», selon un porte-parole militaire local, le major Guillaume Njike Kaiko. L’ampleur des destructions n’est pas encore connue, mais un responsable administratif local, ayant requis l’anonymat, évoquait des centaines d’habitations englouties.

Du feu et de fortes émanations se dégageaient du front de lave rocheux, noirâtre et toujours instable. De nombreuses habitations ont été englouties par la lave, semblable à un énorme chewing-gum de plusieurs mètres de haut avalant tout sur son passage. Des amas de tôles tordues par la fournaise s’entassaient ici et là sur la roche encore fumante et s’étendant à perte de vue. La lave a stoppé sa progression à quelques encablures de l’aéroport de Goma, d’où les avions ont été évacués dans la nuit et dont tous les vols ont été annulés.

Le Nyiragongo est situé à proximité de la frontière rwandaise située au sud-est. Faisant partie des montagnes des Virunga, il est l’un des volcans de la branche occidentale de la vallée du Grand Rift et est inclus dans le parc national des Virunga. Il est entouré par le lac Kivu, la ville congolaise de Goma et la ville rwandaise de Gisenyi au sud, par le volcan Nyamuragira au nord-nord-ouest et par les volcans Karisimbi et Mikeno à l’est-nord-est.

sources : https://www.lemonde.fr/ / https://www.lefigaro.fr/ / https://www.financialafrik.com/

(232)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :