Dernières Infos

Un projet de biomasse pour lutter contre la désertification dans le sud tunisien

Un projet du groupe suisse Global Wood holding (GWH) visant l’utilisation de la biomasse dans la lutte contre la désertification dans le sud tunisien vient d’être présenté samedi à Tunis.

D’un coût de 900 millions d’euros, ce projet, totalement exportateur, consiste en la plantation d’acacias sur une superficie de 160 000 hectares dans le gouvernorat de Tataouine et la mise en place d’une infrastructure de base propice à l’exploitation, la transformation, le transport, le stockage, et l’exportation du bois de ces arbres en vue de fournir des sources d’énergie propre.

Lors d’un point de presse tenu à cet effet, M.Foued Daghfous, ministre des domaines de l’état et des affaires foncières, a souligné que les études réalisées au cours de la phase d’expérimentation (2008-2010) ont montré la capacité de ce type d’arbres à s’adapter aux conditions climatiques du sud du pays, relevant que le groupe entamera la deuxième phase expérimentale au cours de la période(2011- 2013), sur une superficie de 5000 hectares.

Il a fait savoir qu’une fois les résultats de la deuxième phase se révèlent positifs, le groupe suisse, obtiendra l’autorisation de l’état pour poursuivre la plantation des 155 000 hectares restants.

Pour sa part, M.Aldo Bonaldi Vice-président de GWH a relevé que ce projet va créer 45 000 emplois permanents au cours des 15 prochaines années.

Il a ajouté que ce projet s’articule autour de la construction de barrières naturelles à même de réduire la progression de la désertification et de limiter les émissions du dioxyde de carbone dans la région méditerranéenne, relevant la possibilité d’étendre ce projet vers d’autres zones limitrophes.

Dans sa réponse à une question sur les composantes du projet, le responsable a souligné que le projet prévoit la construction d’une unité de stockage, de coupage, de broyage et de compactage de bois, la création d’une station de dessalement d’eau de mer et/ou de traitement des eaux usées en plus de la création d’une ligne ferroviaire reliant le site à la ligne ferroviaire Gafsa-Gabès-Zarzis.

Il a fait savoir que le projet sera réalisé conformément à la réglementation tunisienne et internationale en vigueur en matière de protection de l’environnement et de préservation de l’écosystème et sur la base des résultats des études d’impact environnemental du projet. Il a précisé que le site du projet sera loin des zones touristiques sahariennes.

Abordant les différentes étapes de production, M.Bonaldi a fait remarquer que le projet prévoit le coupage des arbres tous les trois ans, dans le but d’atteindre une production de 6 millions de tonnes, destinées à l’exportation et devant générer des recettes de l’ordre de 300 millions de dollars.

Il a fait savoir que près de 5000 hectares seront consacrés au pâturage en faveur de la population rurale.

Il a annoncé la création, au cours de la prochaine période d’un comité mixte de pilotage du projet, qui aura pour mission de veiller à la bonne réalisation des études et au suivi du projet.

Il convient de souligner que GWH dont le capital s’élève à 250 millions d’euros, est l’un des plus importants trader mondiaux de biomasse combustible.

http://www.espacemanager.com/

(153)

Laissez un message

Laissez un message