Un monde où l’Homme devra fusionner avec les robots pour éviter l’extinction

C’est en tout cas ce que considère Michio Kaku, un physicien et théoricien de renom. Nous le savons, les IA deviennent de plus en plus intelligentes au fil des années et le moment où elles auront une conscience incluse se rapproche à grands pas. Savoir prendre des décisions par soi-même, savoir se situer dans l’écosystème mondial, comprendre sa valeur et réfléchir sont des thèmes qui seront à coup sûr abordés dans un futur proche. Beaucoup de dystopies comme iRobot font état de cette peur commune qui consiste en une rébellion contre l’homme de la part des robots et autres machines, mais peut-être que la solution afin d’y pallier est de simplement fusionner avec elles.

QUE PENSER DE L’ÉTAT ACTUEL DES I.A. ?
Pour le moment, les robots et autres intelligences artificielles peuvent être considérés comme des personnes stupides. Ils se développent chaque jour un peu plus, battent régulièrement des humains à certaines épreuves (échecs, Starcraft) mais leurs réflexions ne sont qu’à un stade très embryonnaire. En revanche, à terme, selon Michio Kaku, ils seront à court terme aussi intelligents qu’une souris ou qu’un rat, et progresseront par la suite graduellement. Selon lui, il se pourrait que d’ici la fin du siècle, les robots aient atteint le stade d’intelligence des grands singes. D’ailleurs, on ne manque pas de vous alerter des dernières avancées dans le domaine, comme le fait qu’une IA soit capable de lire dans nos émotions, ou qu’elle soit capable de détecter la maladie d’Alzheimer 6 ans avant l’Homme. D’ailleurs, vous avez été 68 % à vous déclarer inquiet quant à l’évolution des intelligences artificielles, dans notre sondage.

Il faut donc réfléchir à court terme, car la progression est rapide. Elon Musk, l’inventeur de génie, avait notamment mis en garde l’humanité en expliquant qu’ils pourraient représenter une grande menace si ces derniers peuvent un jour devenir “conscients d’eux-mêmes”. Michio Kaku explique qu’Elon Musk a raison sur ce point et que si ce stade est atteint, les robots représenteraient une menace sérieuse pour l’Homme. Enfin, de son côté, Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, explique qu’au contraire, les robots représentent une aubaine pour l’humanité. Selon lui, les intelligences artificielles vont nous permettre de battre des records dans plusieurs domaines, et notamment dans le domaine du business. Kaku pense que lui aussi a raison, mais seulement à court terme : l’arrivée de ces nouvelles intelligences dans plusieurs emplois va redynamiser bon nombre de professions, en créer d’autres, et ainsi amener un certain dynamisme. Mais à long terme, nous pouvons envisager que l’homme ne soit plus nécessaire, et le risque serait alors immense.

Le Dr Kaku avance ensuite son hypothèse de la fusion entre l’humanité et les intelligences artificielles. Selon lui, elle est inévitable et logique. Il met d’ailleurs en garde la naïveté des humains, qui ne prennent pas suffisamment de sécurité à propos de ses créations, et qui pourraient disparaître. Il dresse ainsi le parallèle avec les dinosaures, qui se sont éteints “du fait de leur naïveté”. Il convient de nuancer ses propos en expliquant que les causes ne seraient bien évidemment pas les mêmes, mais on peut saisir son point de vue à travers une sous-évaluation des risques. Pour finir, il estime que le moment de choisir si nous devons fusionner ou non avec les robots interviendra au cours du XXIIe siècle.

source : https://dailygeekshow.com/

(261)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message