Dernières Infos

Un monde de cités-états

Les cités-états du futur au passé. Comment une globalisation va nous faire revenir à une époque où les êtres humains ont tout commencé. Bien des surprises nous attendent dans un monde où des super places financières sont en train de voir le jour. En 2020, le «national» a disparu parce qu’il n’y a plus de « nation », du moins pas comme jadis. En 2020, les Etats n’ont guère plus qu’un nom. Chez nous, l’idée de l’État-nation telle que conçue au XIXe siècle a été inversée. L’Etat est devenu une collection de nations (ses minorités ethniques) qui ne connaissent que leur passé, et d’États (ses provinces) qui ne reconnaissent que leurs intérêts…

Par le passé : Les Cités-Etats se forment en Mésopotamie environ 3000 ans avant notre ère. Elles sont des lieux de pouvoir, d’accumulation de richesses, d’inégalité sociale. L’architecture (palais royaux, temples, riches demeures, entrepôts de stockage, notamment de céréales), et l’urbanisme (quartier central, résidentiel et populaire) marquent à la fois les fonctions et la structure inégalitaire des Cités-Etats. Celles-ci règnent sur une campagne plus ou moins importante produisant la nourriture nécessaire à la Cité.

L’exemple du type Grec : La Grèce antique était constituée d’une série de cités-États autonomes. En réalité, le mot « politique » que nous employons aujourd’hui vient de « polis », qui veut dire cité en grec.

Athènes, Sparte et Corinthe figuraient parmi les trois cités-États les plus puissantes. La plus grande de toutes était Athènes, berceau de la culture et de la démocratie, célébrée dans tout le monde antique pour sa beauté. Sparte, située dans le Péloponnèse au sud de la Grèce, était la grande rivale d’Athènes. Cette puissance militaire redoutée possédait la meilleure infanterie du monde grec. Cela n’est pas surprenant lorsque l’on sait que tous les garçons de Sparte étaient enlevés à leur mère dès l’âge de sept ans pour suivre un rude entraînement militaire durant 13 ans. Les Spartiates dédaignaient la culture et la beauté au profit d’une existence « spartiate » faite de simplicité et d’endurance.

Corinthe a construit sa richesse sur l’industrie et le commerce maritime. Elle était connue dans tout le monde antique pour être un centre de luxe et un lieu de divertissement pour les riches, qui allaient parfois voir les prostituées sacrées du Temple d’Aphrodite.

Puis il vaint l’époque de la fin des cité-états au profit des empires, puis plus tard des Etats à part entières.

Nous pourrions revoir un retour des cités-états dans un avenir très proche. 

Citoyen d’une cité-état. 52% prédisent l’effacement progressif des frontières traditionnelles, et en particulier celui du sentiment national. Les êtres humains se regrouperont par affinités, convictions, plutôt que par lieu de naissance. Dans le commerce, ce phénomène sera marqué par l’avènement des « micro-multinationales », des PME regroupant par exemple un Chinois, un Français et un Péruvien. L’espace politique sera lui aussi sujet à une véritable « tectonique des plaques » : les enjeux locaux s’affirmeront, conduisant à un fractionnement en cités-états. « Le vieil ordre mondial ne se laissera pas faire et ripostera », prévient un des sondés.

L’exemple de Londres : Un article sur le site web de la BBC, Are cities the new countries?, s’intéresse au devenir de ville comme Londres, Mexico, New York, Shanghai, Mumbai, qui sont des villes souvent plus grandes et plus peuplées que de nombreuses nations industrialisées.

Ces mégapoles sont « déjà économiquement séparées de l’Etat nation auxquelles elles appartiennent ». New York est l’endroit le plus important pour Londres. Et Londres et Tokyo sont les endroits les plus importants pour New York. L’article explique que Londres appartient à un pays composé de Londres et de New York :

« The most important place to London is New York and to New York is London and Tokyo, » Prof Sennett says. « London belongs to a country composed of itself and New York. »

De nombreux Britanniques considèrent aujourd’hui Londres comme une ville étrangère au pays, explique l’article. Selon un sociologue interrogé par la BBC, les inégalités entre Londres et les reste du pays ne feront qu’augmenter dans le futur. Et avec les tendances économiques et démographiques actuelles, Londres aura bientôt plus de choses en commun avec Shangai qu’avec Sheffield. Enfin, l’article souligne une dimension aujourd’hui fondamentale d’une capitale comme Londres : son extraordinaire attractivité pour les immigrants économiques.

Conclusion : L’origine des cités-états était un moyen aux tribus de l’époque de se protéger des événements climatiques de plus en plus contraignants et des ennemis. Avec le temps et l’Histoire, ces cités-états sont devenus des supers Etats. Un retour à une situation pré-Etatique confirmerait une disparition des frontières d’aujourd’hui. L’indépendance prise par ces nouvelles cités-états du futur apporterait du pouvoir, des regroupements d’idées, des injustices, des unions et séparations mais peut être une future fusion de cités-états à plus grande échelle. Cette échelle sera globale. Avec des moyens de transport toujours plus rapides, des villes ont déjà des partenariats privilégiés avec d’autres villes et il sera beaucoup plus faciles de partager les compétences. Une union de nouvelles cités-états semble donc plus que jamais d’actualité après le fait que ces métropoles soient né d’un éloignement nationaliste des citoyens. La fusion de super structures économiques apportera des injustices face à des structures localisées et toujours plus dépendantes. Mais les cités-états apporteront une façon de vivre à part. Le moyen de s’en séparer sera la possession d’une maison secondaire rurale. Mais le regroupement sur les cités sera toujours plus grand qu’aujourd’hui. Seule des affinités très précises passeront au delà des frontières des cités-états qui seront devenus des super places financières très contrôlées, on sera avant tout de telle affinité avant d’être citoyen de telle métropole, mais est ce que tout ceci n’aurait pas déjà commencé ?

sources : Le Figaro / http://museum.agropolis.fr/ / http://www.discoverychannel.fr/ / http://w-next.typepad.com/ / http://www.vigile.net/

(237)

Laissez un message