Dernières Infos

Le volcan islandais Öraefajökull, un des plus puissants d’Europe, pourrait se réveiller

L’Islande surveille attentivement le glacier Öraefajökull, qui abrite le plus grand volcan du pays, un des plus puissants d’Europe. Le volcan montre des signes de réveil après des siècles de sommeil : il n’est pas entré en éruption depuis 1727.

Une activité sismique accrue s’est produite dans la région au cours des derniers mois, activité qui s’est atténuée ces derniers jours.

L’agence islandaise de protection civile a déclaré une phase d’incertitude pour le volcan. L’Office météorologique islandais a intensifié la surveillance de la zone et surveille le volcan en collaboration avec des scientifique de l’Université d’Islande et les autorités islandaises de protection civile.

Une nouvelle caldeira s’est formée, témoignant d’une activité accrue, sans toutefois montrer de signes d‘’une éruption imminente. L’Islande garde en mémoire l’éruption du volcan Eyjafjöll en mars 2010, qui avait fortement perturbé le trafic aérien.

Il y a de fortes indications que le magma est en train de s’accumuler dans le volcan sous le glacier Öræfajökull, ce qui pourrait indiquer qu’une éruption va bientôt se produire, mais il est notoirement difficile de prévoir les éruptions.

RÚV signale que de nombreux seismes se sont produits à Öræfajökull et dans les environs, et qu’ils ont augmenté au cours des dernières semaines. La pression magma semble également s’accumuler à l’intérieur, ce qui indique généralement qu’une éruption est imminente.

Sigurlaug Hjaltadóttir, spécialiste des catastrophes naturelles au Met Office islandais, a déclaré à Fréttablaðið que s’il est clair que Öræfajökull se prépare à une éruption, il est impossible de savoir si et quand cette éruption aura lieu – cela pourrait se faire après quelques mois, années ou même des décennies à partir de maintenant.

De plus, il est possible que l’éruption ne provoque pas de coulées de lave ou de nuages ​​de cendres; il pourrait en résulter une fonte rapide de la glace et des inondations ultérieures.

Öræfajökull a également fait irruption auparavant, avec un effet dévastateur. Deux fois, en fait: en 1362 et 1727. L’ancienne éruption était énorme: environ 10 kilomètres cubes de matériaux ont été soufflés dans l’atmosphère et le district autour du volcan a été inhabité pendant environ 40 ans. Ce fut la plus grande éruption en Islande depuis Hekla en 800 avant JC.

L’éruption de 1727 était plus petite mais néanmoins dévastatrice. Trois personnes et de nombreux animaux de la ferme ont été tués dans les inondations glaciaires qui ont suivi l’éruption.

Les inondations glaciaires sont probablement le plus grand danger à présent, si Öræfajökull devait faire irruption. La glace qui recouvre la caldeira a une épaisseur estimée à environ 550 mètres et repose à des centaines de mètres au dessus du niveau de la mer. Même une petite éruption serait susceptible de provoquer des inondations massives dans la région. Heureusement, peu de gens vivent dans la région et les procédures de préparation et d’évacuation sont bien meilleures qu’au XVIIIe siècle.

sources : http://www.cnewsmatin.fr/ / http://fr.euronews.com/ / https://grapevine.is/

mis à jour le 24 janvier 2019

(1573)

Laissez un message