Dernières Infos

Le cycle solaire 25 et prévisions de ce nouveau cycle qui ne sera pas aussi fort que le 23

credit NOAA / NASA

Le cycle solaire 25 est le cycle solaire en cours en 2021, le vingt-cinquième depuis 1755, date du début du suivi intensif de l’activité et des taches solaires. Ce cycle a démarré en décembre 2019, mais plus significativement sur la fin 2020 et devrait se poursuivre jusqu’en 2030. Selon l’accord général, il sera plus faible que la moyenne (c’est-à-dire plus faible que pendant le maximum moderne). Des organisations, telles que la Société internationale de l’énergie solaire (en) (ISES) et le Centre de prévision de la météo spatiale (SWPC) de la NOAA, n’ont pas émis ou approuvé de prévisions pour le cycle jusqu’en 2019. Il est typique lors de la transition d’un cycle à l’autre de vivre une période où existent des taches solaires des deux polarités (pendant le minimum solaire).

Selon la méthode de calcul de Thibaud M., ce cycle 25 serait donc comme représenté sur le graphique suivant :

Credit Terra Projects / laterredufutur.com / www.tendances-saisonnieres-et-solaires.fr

On peut donc noter, qu’il serait légèrement plus fort que le 24 mais toujours plus faible que les cycles très forts 22 et 23. La méthode prédictive de Thibaud fonctionne très nettement si on se penche sur le début du cycle 25 qui colle d’ore et déjà parfaitement à ses prédictions. Ainsi le cycle 13 est à comparer selon la méthode Miroir Solaire.

Il y a un an, les chercheurs de la NASA, annonçaient que ce nouveau cycle solaire pourrait s’avérer au moins aussi faible que le cycle 24, voire même être le plus faible depuis 200 ans, alors même que les projections des prochains cycles vont vers des cycles solaires de plus en plus faibles sur la période 2050-2070, de telle sorte que nous pouvons parler de  » minimum d’Eddy « . Mais une nouvelle étude de chercheurs de la National Center for Atmospheric Research (NCAR Mesa Laboratory) publiée le 24 novembre 2020 dans Solar Physics, indique que le cycle solaire 25 pourrait être plus fort que le cycle 24 et probablement plus fort que le cycle solaire 23. Rappelons que le cycle solaire 23 comportait 180 taches sur le soleil, et le cycle 24, seulement 116 taches. Les auteurs de l’étude indiquent même que « notre méthode prédit que le Cycle de taches solaires 25 pourrait être parmi les cycles de taches solaires les plus forts jamais observés ».

Seulement voilà, selon cette nouvelle méthode dite Miroir Solaire, le cycle 25 serait en effet plus fort que le 24, mais pas autant que le 23. Nous restons donc dans un cycle faible et nous entrons bien dans le minimum de Eddy. Le cycle solaire 13 est celui qui nous intéresse dans la méthode miroir et il est le treizième cycle solaire depuis 1755, date du début du suivi intensif de l’activité des taches solaires. Il a commencé en 1890 et s’est achevé en 1902. C’est donc bien sur lui qu’il faut se pencher selon la méthode miroir. 

Donc le suspens est à son comble, est ce que la méthode miroir fonctionne ? nous allons donc rester sous la surveillance de ce nouveau cycle. Les prochains mois devraient confirmer une découverte majeure de prédictions des cycles. Progression du cycle actuel ici : https://www.swpc.noaa.gov/

« Par l’application de la méthodologie prévisionnelle de l’activité solaire nommée « Miroir Solaire », développée par Thibaud M., il est possible de quantifier l’évolution du Cycle Solaire futur, qui sera, d’après cette modélisation, légèrement supérieur au Cycle Solaire 24.
En effet, le sommet lissé du Cycle Solaire 25, qui se produira probablement durant l’année 2025, portera un index solaire (Sunspot Number) de 145, contrairement au Cycle Solaire 24 qui, quant à lui, était de valeur 116. Son interruption devrait intervenir en fin d’année 2032, pour laisser place au Cycle Solaire 26.
Il est intéressant de constater l’efficacité de la méthodologie prévisionnelle « Miroir Solaire » pour les mois derniers. En effet, elle modélisa de manière rigoureuse, quantitativement et temporellement, le léger pic spontané d’activité solaire dernier, apportant un index solaire de 34 en Novembre 2020. Celui-ci fut modélisé à hauteur de 34,3 par la méthodologie concernée. Ce sursaut d’activité devrait, d’après cette dernière, s’interrompre sous peu, avant une nouvelle reprise soutenue d’activité d’ici fin 2021.
Afin d’aborder les fondements de la méthodologie prévisionnelle « Miroir Solaire », il est possible de consulter le rapport d’étude sur le sujet, par le lien disponible ci-dessous. » dixit Thibaud M.
 
 
Adaptation Terra Projects

sources : https://fr.wikipedia.org/ / https://www.meteocontact.fr/ / https://www.tendances-saisonnieres-et-solaires.fr/

(1010)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :