Dernières Infos

Froid et Pétrole

« Nous avons indiqué au cours des dernières semaines que l’intensité du régime climatique de la Niña pourrait se traduire dans l’hémisphère Nord par des conditions météorologiques extrêmes au cours de la saison hivernale. L’indice d’oscillation australe a atteint un plus haut proche de 25 en septembre et ne montre depuis aucun signe de modération. La semaine dernière, certaines régions d’Europe ont été touchées par de très fortes chutes de neige et par des températures anormalement basses », observait Natixis.

« Au Royaume-Uni ces conditions climatiques alimentent directement la demande de gaz naturel et contribuent à accélérer la baisse des stocks souterrains. Les stocks de NBP sont tombés à 77,4% des capacités (soit 3,68 milliards de mètres cube) au 30 novembre, contre 89% 15 jours plus tôt, et pourraient diminuer encore plus rapidement au cours des prochains jours. »

« En Europe continentale, le coup de froid provoque également une hausse de la demande de fuel domestique, au moment où le niveau élevé de la demande mondiale de mazout léger a tiré à la hausse les crack spreads sur le fuel domestique depuis déjà quelques semaines. La conjonction des grèves en France, de la forte demande américaine, et de la hausse récente de la demande chinoise de diesel a contribué à la cherté du gazole, que le froid en Europe va encore augmenter. »

Lundi : Singapour (awp/afp) – Les cours du brut étaient en hausse lundi dans les échanges électroniques en Asie, encouragés par un recul du déficit commercial américain et le temps froid dans l’hémisphère Nord et aux Etats-Unis, synonyme de hausse de la consommation, selon les analystes.

Les vagues de froid actuelles ont touché toute l’hémisphère nord. Les USA ont été touchés par un dur blizzard, l’Europe de l’ouest, actuellement, subit à nouveau une deuxième vague de froid, l’Europe de l’est a également subi des températures très basses, l’Asie et la Chine ont connu un froid hivernal depuis ce week end.

Comme à chaque hiver rigoureux la météo domine la demande et les cours du pétrole. Mais cet hiver est engagé sur une météo des plus capricieuses.

sources : http://www.zonebourse.com/ /

(76)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :