Dernières Infos

Allo Houston, l’ouragan Harvey plonge le Texas sous les eaux, Houston ne répond plus

Sheryl Mac Millan, témoin de l’ouragan Harvey : «Les pluies étaient très fortes». L’ouragan Harvey a frappé le Texas vendredi 25 aout 2017 et continue sa progression sur l’est du Texas en direction de la Louisiane.

             

Après le vent, la pluie. Depuis samedi 26 août, un déluge s’abat sur la côte texane. A Houston, quatrième plus grande ville des Etats-Unis, 60 centimètres d’eau sont tombés. Les inondations font suite au passage de Harvey sur le golfe du Mexique, avec des vents qui ont atteint plus de 200 km/h. C’est la plus grosse tempête qui frappe les Etats-Unis depuis Katrina, en 2005, et la plus forte depuis 1961 au Texas. « Beaucoup de gens croient que le vent est le pire des dangers. D’expérience, je sais que c’est l’eau », a affirmé, dimanche lors d’une conférence de presse, le vice-amiral des gardes-côtes américains, Karl Schultz.

Exxon Mobil a fermé l’un de ses sites de raffinerie et de pétrochimie parmi les plus vastes du monde, celui de Baytown au Texas, en raison des inondations provoquées par l’ouragan Harvey qui balaie l’État américain.

Le géant pétrolier ExxonMobil a annoncé dimanche l’interruption des activités de son site texan de Baytown, l’un des plus grands au monde, à cause de l’ouragan Harvey qui a provoqué l’arrêt de près de 22% de la production du Golfe du Mexique.

Un million de personnes suivaient Jeff Piotrowski sur Périscope au milieu des rafales destructrices, lorsqu’il n’a plus donné de nouvelles pendant plusieurs heures.

Il n’était pas dans un bunker, mais au coeur des vents violents. Normal, Jeff Piotrowski est un professionnel. Sa spécialité? Chasseur de tempêtes

« Tout est en train de cèder! »
« Nous sommes en plein milieu de la tempête et tout se désintègre […], il n’y a aucune visibilité », témoigne Jeff Piotrowski, quasi suffoquant, dans son live. Puis, quelques minutes plus tard: « Le toit s’arrache. Oh mon dieu, il se détache! », poursuit-il, alors qu’autour de lui, le bâtiment qui lui servait de refuge, s’effondre. « Tout est en train de cèder! », s’écrie-t-il.

De leur côté, les spectateurs commencent à s’inquiéter. Les vents sont de plus en plus violents et Jeff Piotrowski semble lui-même avoir peur. Il ne donne plus de nouvelles pendant plusieurs heures. Sur Twitter, les internautes veillent. « Je rafraîchis le profil Twitter de Jeff Piotrowski sans arrêt. Est-ce que lui et son équipe ont survécu? », s’interroge un fan du chasseur de tempêtes.

Lundi 28 aout, la situation s’aggrave :
La situation au Texas s’aggrave d’heure en heure. Des pluies diluviennes s’abattent toujours sur cet Etat américain, provoquant des inondations d’une ampleur record. Selon les prévisions météorologiques le mauvais temps devrait se poursuivre et le pic des inondations ne pourrait être atteint que jeudi. L’Agence fédérale des situations d’urgence (Fema) américaine est à peid-d’oeuvre, elle a dépêché des milliers de ses agents dans cet immense Etat. Mais l’ampleur est telle qu’elle a lancé un appel à l’aide à l’ensemble de la population.

Brock Long : « Nous n’avons jamais rien vu de tel »

L’agence est actuellement dirigée par Brock Long. Nommé par Donald Trump, ce fonctionnaire de 42 ans a présidé pendant quatre ans l’agence des situations d’urgence de l’Etat d’Alabama. Et sa gestion a été jugée plutôt positive. Son expérience du terrain a été saluée lors de sa nomination à la tête de la Fema.

Pour l’heure, face à l’ampleur de la catastrophe, l’agence fédérale appelle les Américains à l’aide. « Aider le Texas à surmonter ce désastre nécessitera bien plus que l’action de la Fema qui coordonne l’aide apportée par l’ensemble du gouvernement fédéral, a concédé Brock Long. Nous avons besoin des citoyens ! C’est un évènement historique. Nous n’avons jamais rien vu de tel. On n’aurait jamais pu imaginer de telles prévisions. Et le pire, c’est que le mauvais temps va se poursuivre. Donc nous avons besoin de toute la population et pas seulement des forces gouvernementales. Si vous, citoyens, vous voulez aider, allez sur notre site internet. Si vous voulez aider, commencez par là. Vous y trouverez de nombreuses organisations non-gouvernementales et religieuses qui ont besoin de votre coup de main afin d’aider le Texas. Car nous devons nous assurer que les dons et les bénévoles soient correctement coordonnés pour être efficaces sur le terrain. Encore une fois: je demande à TOUS les citoyens de s’impliquer ! Faites un don ou renseignez-vous sur ce que vous pouvez faire pour que le Texas puisse revenir à la normale et aller de l’avant après ce désastre dévastateur. »

Houston : Gares et aéroports fermés, routes trempées et opérations de secours qui se multiplient pour venir en aide aux sinistrés… La capitale du Texas, quatrième ville la plus peuplée des Etats-Unis, subit de plein fouet les effets des violentes intempéries qui la traversent.

Harvey, un ouragan aux proportions impressionnantes

Jusqu’à 15 centimètres d’eau par heure, des vents jusqu’à 215 km/h, 19 tornades formées le long de la côte du Golfe du Mexique, une augmentation de 4 mètres du niveau de la mer. Ces chiffres impressionnants sont ceux de l’ouragan Harvey, qui s’est déchaîné le long de la côte du Golfe du Mexique tout au long du week-end.
De nombreuses personnes mises en danger

5,8 millions de personnes se sont trouvés sur le passage de l’ouragan, et la ville de Houston a reçu environ 2500 appels de détresse au cours du week-end. Cela faisait 12 ans qu’un ouragan aussi puissant ne s’était pas abattu sur les États-Unis. Les ouragans de catégorie 4 et 5 ont augmenté de 75% au cours des 30 dernières années.

D’ici jeudi, jusqu’à 620 mm supplémentaires pourraient tomber sur certaines parties du Texas, soit la quantité qu’a d’ores et déjà reçue Houston depuis vendredi dernier.

 

sources : https://www.ladepeche.fr/ / http://bfmbusiness.bfmtv.com/ / http://www.lemonde.fr/ / http://www.lexpress.fr/ / http://www.rfi.fr/ / SevereWeatherTurkey meteodesouragans / http://www.francetvinfo.fr  / https://www.meteomedia.com/

 

(310)

Laissez un message