Dernières Infos

Un Monde perdu dans l’espace

Carl Sagan était certain qu’en prenant conscience de la place insignifiante de l’homme et de la Terre dans l’univers, nous saurions alors réagir et prendre soin du seul monde où nous pouvons vivre et aller : la Terre. Un de ses textes les plus beaux s’intitule « A Pale Blue Dot ». Le voici lu en anglais par Carl Sagan, himself : Ci Après une vidéo qui demande un détour…

« Regardez encore ce petit point. C’est ici. C’est notre foyer. C’est nous. Sur lui se trouve tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les êtres humains qui aient jamais vécu.

Toute la somme de nos joies et de nos souffrances, des milliers de religions aux convictions assurées, d’idéologies et de doctrines économiques, tous les chasseurs et cueilleurs, tous les héros et tous les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations, tous les rois et tous les paysans, tous les jeunes couples d’amoureux, tous les pères et mères, tous les enfants plein d’espoir, les inventeurs et les explorateurs, tous les professeurs de morale, tous les politiciens corrompus, toutes les « superstars », tous les « guides suprêmes », tous les saints et pêcheurs de l’histoire de notre espèce ont vécu ici, sur ce grain de poussière suspendu dans un rayon de soleil.…

Il n’y a peut être pas de meilleure démonstration de la folie des idées humaines que cette lointaine image de notre monde minuscule. Pour moi, cela souligne notre responsabilité de cohabiter plus fraternellement les uns avec les autres, et de préserver et chérir ce point bleu pâle, la seule maison que nous ayons jamais connue. »

sources : http://www.webinapage.com/ /  http://www.gizmodo.fr/

(224)

Laissez un message