Dernières Infos

Un monde lointain avec une population raréfiée

Le célèbre astrophysicien Stephen Hawking est désormais plus connu pour ses prédictions de la fin du monde que pour ses travaux. Il a récemment expliqué que l’Humanité disparaîtrait d’ici 200 ans si l’Homme ne parvenait pas à se rendre dans l’espace.

Atteint d’une maladie dégénérative paralysante, Stephen Hawking ne se déplace aujourd’hui qu’en chaise roulante et ne parvient à s’exprimer qu’à travers un synthétiseur vocal et un ordinateur. Sur son site internet, l’astrophysicien a récemment expliqué au site internet Big Think : « Je pense que l’avenir à long terme de la race humaine se trouve dans l’espace.

Il sera déjà difficile d’éviter une catastrophe sur la planète Terre dans les 100 prochaines années, sans parler du prochain millier ou million d’années […] La race humaine ne devrait pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, ou sur la même planète ».

Pour M. Hawking, l’Humanité risque gros : « J’entrevois de grands dangers pour la race humaine. A de nombreuses reprises par le passé, sa survie a été dans une situation délicate. La fréquence de telles menaces va probablement augmenter à l’avenir. Nous aurons besoin de faire preuve de prudence et de jugement pour les gérer avec succès. Mais je suis optimiste ». Et l’AFP de rappeler que l’homme avait fait parler de lui en avril dernier, en expliquant que si les extraterrestres existaient, l’Homme ne devait en aucun cas entrer en contact avec eux. Il a déjà fait cette prédiction auparavant. Je la résume ainsi : « Humanité, pars pour Mars ou pour la planète que tu veux, mais quitte la Terre. Si tu restes ici, tu mourras. Arrrghhh. Bidi-bidi. » Sauf que cette fois, il a affinée cette prédiction et donne un délai : 2 siècles.

En clair, il faut qu’on arrive à rester sur notre caillou pendant 2 siècles sans qu’on s’annihile, et après il faudra qu’on parte coloniser l’espace pour survivre plus longtemps.

sources : http://www.maxisciences.com/ / AFP

(186)

Laissez un message