Un monde d’engins de combats fonctionnant avec des IA

L’US Air Force veut développer un drone de combat collaboratif qui puisse entrer en service dès 2023, avec une intelligence artificielle aux commandes. Malgré plusieurs alertes concernant le danger des armes autonomes, l’US Air Force continue de vouloir agrandir sa flotte. Officiellement, il s’agit d’un programme expérimental ayant pour objectif de mettre en œuvre un prototype de véhicule aérien de combat. Le Skyborg, c’est son nom, sera autonome, donc sans pilote et pourrait être opérationnel dès 2023.

Les drones de combat évoluant de concert avec des appareils pilotés ne relèvent plus de la science fiction et un prototype pourrait même effectuer ses premières missions pour l’US Air Force dans quatre ans.

Le succès du premier vol du drone XQ-58A Valkyrie de Kratos, le 5 mars dernier, a précédé la révélation, le 13 mars, de l’existence du programme d’évaluation et de démonstration Skyborg de l’US Air Force, qui pourrait en faire usage. Deux jours plus tard, le Strategic Development Planning & Experimentation office (SDPE) a demandé à l’industrie de lui présenter des études de marché et de concepts d’opérations afin de déterminer quelles solutions techniques sont disponibles pour la mise au point d’un système à bas coût dans le cadre de Skyborg.

Ben Tran, directeur du programme Skyborg explique que : « nous savons que d’autres grandes puissances mondiales investissent beaucoup dans l’intelligence artificielle et dans l’autonomie en général, à but miliaire. Nous savons que lorsqu’on associe l’autonomie et l’IA à des systèmes de combat, cela peut accroître considérablement notre force de frappe. L’objectif est de sortir ce prototype en 2023 pour montrer au monde que nous pouvons apporter une nouvelle dimension au combat aérien. »

Les technologies implémentés dans Skyborg s’appuient sur d’autres programmes d’intelligence artificielle, basés sur l’évitement automatique des collisions au sol et en vol. Ces programmes prouvent que le niveau d’autonomie maximal d’un avion de combat est possible mais surtout très pratique. Le programme Skyborg est associé au régiment de la 412e sur la base aérienne d’Edwards, en Californie. Ils travaillent ensemble pour tester les connaissances des milliaires sur l’intelligence artificielle et mesurer jusqu’à quel point une collaboration homme-machine est possible.

Si sa nouvelle IA n’est pas aussi sexy que dans un film de science-fiction, c’est aussi et surtout parce que l’U.S. Air Force souhaite que Skyborg soit un projet faisable et renouvelable. « Je ne veux pas d’un simple projet de laboratoire, je veux un programme. Je veux qu’il soit réel et opérationnel d’ici quelques années, quitte à faire pression pour qu’il sorte plus rapidement », a déclaré Will Roper.

Skyborg veut concurrencer le Royaume-Uni ou encore la Russie, qui ont respectivement lancé leurs propres drones de combat dotés d’une IA, ainsi que des tanks semi-autonomes. La guerre des IA a commencé.

sources : https://www.aerospatium.info / https://siecledigital.fr / https://www.clubic.com

(204)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message