Dernières Infos

Les dernières projections saisonnières nous annoncent un été 2020 au dessus des normes saisonnières

De nombreuses projections saisonnières nous annoncent un été au dessus des normes saisonnières pour cet été 2020. Ainsi pour Météo France :

Une grande partie de la France devrait connaître un été plus chaud et plus sec que la normale, a indiqué jeudi Météo-France dans ses prévisions saisonnières conformes aux tendances liées au réchauffement de la planète.

Les températures devraient être « globalement supérieures aux normales » sur tout le sud de l’Europe, dont la partie sud et est de la France, notamment en raison d’une présence plus forte de l’anticyclone des Açores.

« En revanche sur la façade Atlantique et sur le nord de l’Europe, les conditions semblent réunies pour que l’influence océanique limite la montée des températures », estime Météo-France. La carte des prévisions montre ainsi pour la France des températures probablement « normales » sur le quart nord-ouest (Bretagne, côte de la Manche).

Ce sont des statistiques à l’échelle d’une saison entière et pas pour un jour précis.

Malgré tout, les modèles utilisés relèvent pour cet été un risque de vague de chaleur « a priori un peu plus fort que le risque moyen », même s’il est impossible d’aller plus loin en terme de localisation ou de timing, a précisé Christian Veil.

Côté précipitation, l’organisme prévoit des « conditions globalement plus sèches que la normale » sur le sud de l’Europe, y compris la moitié sud de la France.

Selon Meteo-paris.com, cela différerait sensiblement, les dernières modélisations envisagent un mois de Juin possiblement bien plus chaud que la normale. Les modèles américains et européens s’accordent en effet à modéliser des anomalies comprises entre +0.5 et +1°C sur le pays et notamment au Nord.

Nous retrouverions donc un temps plus chaud que la normale sur le pays. Des chaleurs qui se montreraient parfois fortes avec possiblement les premiers épisodes caniculaires de la saison.

Le modèle américain CFS envisage un un excédent pluviométrique bien présent sur le Sud de la France et notamment près des reliefs. Au Nord le temps se montrerait cependant bien plus sec avec un déficit parfois marqué.

L’Européen est également sec avec des déficits pluviométriques parfois importants sur le pays notamment dans le Sud-Ouest et le Nord, plutôt proches de la normale voire légèrement excédentaires près de la Méditerranée.

La tendance sensiblement chaude semble mise à mal en Juillet d’après le modèle Américain avec des anomalies de températures sensiblement négatives sur le Sud-Ouest pays (chose devenant rare depuis plusieurs mois) mais encore positives dans le Nord-Est.

A nouveau l’Européen est plus nuancé avec une tendance plus chaude se dégageant et des anomalies comprises entre +0.25 et +0.5°C sur le pays. Néanmoins nous pouvons remarquer une similitude au niveau de la péninsule Ibérique entre les deux modèles, où les températures se montreraient sensiblement de saison, voire inférieures près du portugal.

La tendance serait donc vraisemblablement proche des normales de saison, voire sensiblement plus chaude, notamment dans l’Est du pays, l’Ouest pourrait se retrouver plus influencé par des masse d’air océanique via ces anomalies plus froides circulant sur l’extrème Ouest de l’Europe.

Pour le mois d’aout : les températures ne présenteraient pas d’anomalies notables sur le mois d’Août pour le modèle américain (excepté un déficit dans le Sud-Ouest du pays). Soit un temps de saison avec une chaleur présente, des journées d’été « classiques » avec de fortes chaleurs par moment mais sans excès durable.

Pour Météo France, Y a-t-il un risque de canicule cet été ?
Oui il y a un risque de canicule, comme par ailleurs tous les étés. À l’échéance saisonnière, on peut difficilement quantifier ce risque, mais nous pouvons identifier des facteurs favorables ou défavorables. Pour cet été, il y a un facteur favorable à ce risque, c’est la circulation générale : plusieurs modèles suggèrent un anticyclone des Açores plus développés

L’été, la position de l’anticyclone dit « des Açores » détermine le type de temps qu’il fait sur la France. Si l’anticyclone s’installe sur le nord ou l’est de l’Europe, le temps est plutôt chaud sur notre pays. Les hautes pressions forment un obstacle au passage des perturbations atlantiques et les vents d’est et du sud apportent de l’air chaud et sec. Si ces conditions perdurent, un épisode de canicule peut s’installer. Les météorologistes qualifient ces situations de « phénomène de blocage ».

Dans le cas de cet été, plusieurs modèles suggèrent un anticyclone des Açores plus développé que la normal, donc des épisodes de temps calme,ensoleillé plus fréquents. C’est un contexte qu’on retrouve davantage sur le sud-est de l’Europe . Ceci est conjugué à des sols secs qui tend à augmenter le risque de canicule .

La frange nord-ouest du pays est dans la zone  » normale probable  » : cela n’exclut bien sûr pas le risque de canicule sur ces régions, même si ce risque est moins fort.

sources : https://www.geo.fr/  /  / http://www.meteo-paris.com/ / http://www.meteofrance.fr/

(578)

Laissez un message