Dernières Infos

Le pôle nord magnétique de la Terre se dirige vers la Sibérie et nous savons enfin pourquoi

Le pôle nord magnétique file vers la Sibérie – et les scientifiques pourraient enfin savoir le pourquoi.

Il est facile de penser aux pôles géomagnétiques de la Terre comme des éléments qui sont fixés dans la pierre (ou la glace), mais les deux pôles ne sont pas stationnaires et restent dans un état de flux permanent. Depuis qu’il a été documenté pour la première fois par des scientifiques dans les années 1830, le pôle magnétique nord a parcouru quelque 2250 kilomètres à travers les parties supérieures de l’hémisphère Nord, du Canada vers la Sibérie. Entre 1990 et 2005, le rythme de ce mouvement est passé de moins de 15 kilomètres par an à environ 50 à 60 kilomètres par an.

Une nouvelle étude, publiée ce mois de mai 2020, dans la revue Nature Geoscience, soutient que les changements pourraient s’expliquer par le va-et-vient entre deux « gouttes » magnétiques de matière en fusion à l’intérieur de la planète, provoquant un déplacement titanesque de son champ magnétique.

Le pôle magnétique nord est le point où le champ magnétique terrestre pointe verticalement vers le bas, dicté par le fer en fusion qui glisse à l’intérieur de la Terre par le biais de courants de convection. Le récent virage vers la Sibérie, semble-t-il, est causé par un changement dans le schéma d’écoulement à l’intérieur de la Terre qui s’est produit entre 1970 et 1999. Le changement a entraîné l’allongement de la goutte canadienne et la perte de son influence sur la magnétosphère, provoquant une direction sur la Sibérie.

«Ce que nous avons découvert, c’est que la position du pôle magnétique nord est contrôlée par deux parcelles de champ magnétique – une sous le Canada et une sous la Sibérie – et elles agissent comme un effet de tir à la corde contrôlant l’emplacement du pôle», Dr Phil Livermore, auteur principal de l’étude de la School of Earth and Environment de l’Université de Leeds au Royaume-Uni, a expliqué au programme Today de la BBC Radio 4 .

« Historiquement, le patch canadien a gagné la guerre et c’est pourquoi le pôle magnétique était centré sur le Canada, mais au cours des dernières décennies, le patch canadien s’est affaibli et le patch sibérien s’est légèrement renforcé », a-t-il ajouté.

« Cela explique pourquoi le pôle s’est soudainement accéléré loin de sa position historique. »

Les chercheurs sont parvenus à cette conclusion en utilisant les données recueillies par les satellites Swarm de l’Agence spatiale européenne (ESA). Ce trio de satellites orbite autour de la Terre et mesure précisément les signaux magnétiques qui proviennent du noyau, du manteau, de la croûte et des océans de notre planète, ainsi que de l’ionosphère et de la magnétosphère. Garder un œil sur le champ magnétique terrestre n’est pas seulement important pour les études scientifiques abstraites; le champ magnétique sert de bouclier d’énergie géomagnétique qui protège la Terre du rayonnement solaire destructeur. Il est également impératif pour de nombreux systèmes de navigation, de la simple boussole au GPS.

Adaptation Terra Projects

Source : https://www.iflscience.com/

(1033)

Laissez un message