Dernières Infos

Les 20 à 30 prochaines années seront froides… Et c’est pire que le réchauffement climatique, prévient un climatologue

Le Dr Willie Soon, spécialiste du climat, a exhorté ses collègues universitaires à prêter davantage attention à l’activité solaire, qui laisse présager plusieurs décennies de refroidissement plutôt que de réchauffement de la planète.

Cet astrophysicien et ingénieur aérospatial d’origine malaisienne a déclaré que « ce que nous prévoyons, c’est que les 20 à 30 prochaines années seront froides. Il fera froid, et il sera donc très intéressant pour le GIEC d’y faire face. »

Pourquoi fera-t-il froid ?
Le soleil est dans un « état affaibli » et beaucoup moins actif que dans les années 1980 et 1990. Et cet « état » devrait durer jusqu’à « environ 2050 ».

« L’ensemble du système climatique est alimenté à 99,1 % par l’énergie du soleil », a-t-il déclaré.

Et selon lui, le refroidissement global est une source d’inquiétude bien plus importante que le réchauffement climatique.

« Nous aurons beaucoup plus de problèmes si la planète se refroidit plutôt que de se réchauffer », a insisté M. Soon.

L’humanité peut résoudre beaucoup de problèmes, y compris celui de la surchauffe, mais le problème d’un « petit âge glaciaire » comme celui des années 1700, « ces problèmes sont beaucoup plus difficiles à résoudre », a-t-il dit.

« Si vous voulez faire face à un problème grave, inquiétez-vous d’une ère glaciaire ; ne vous inquiétez jamais du réchauffement climatique », a-t-il déclaré.

Le Dr Willie Soon a publié un nouvel article qui tente de déterminer le comportement du soleil au cours des 100 prochaines années.

Pour ce faire, il a d’abord étudié le comportement du soleil au cours des 400 dernières années, puis il a extrapolé ce comportement cyclique sur un siècle environ dans le futur.

« Nous sommes déjà dans un état d’activité très faible », a déclaré le Dr Soon, « plus faible que l’état d’activité des années 1980/90 ».

Cette période d’activité réduite dans laquelle nous nous trouvons actuellement a commencé en 2008 et devrait durer jusqu’en 2050, poursuit le Dr Soon.

Les trois prochaines décennies seront « une période très intéressante à vivre, car nous avons encore 30 ans de possibilité de refroidissement ».

Soon espère que le GIEC sera honnête et ne sera pas tenté de manipuler ses données – comme il l’a personnellement surpris et démontré dans le passé. Les graphiques du GIEC ne montrent qu’un réchauffement linéaire, explique Soon, alors que les données brutes des thermomètres révèlent un flux et reflux clair de refroidissement et de réchauffement de manière cyclique.

« Cela vous montre qu’ils ont manipulé les données », déclare le Dr Soon.

« En fin de compte, il s’agit de la vérité, il ne s’agit pas de savoir si mes prédictions se réalisent ou non ».

Il faut surveiller de près les données des thermomètres utilisés par le GIEC, souligne Soon, mais aussi les données du soleil.

Le soleil est notre source d’énergie, et si ce niveau d’énergie baisse, il sera pratiquement impossible pour nous, les humains, de le reproduire.

Une période glaciaire, même minime – comme le minimum de Maunder (1645-1715) – pose des problèmes beaucoup plus difficiles à résoudre que ceux posés par un réchauffement du climat, explique Soon.

Tout au long de l’histoire de l’écologie, la vie et la biodiversité ont prospéré pendant les périodes de chaleur, et ont connu des difficultés pendant les périodes prolongées de refroidissement.

Selon Soon, le nucléaire a le potentiel de « résoudre » le réchauffement climatique et d’éviter de nombreux problèmes liés à un petit âge glaciaire.

  • Mais qui est le Dr Willie Soon ? Willie Soon est un astronome et astrophysicien américain, né en 1966 à Kangar en Malaisie. Soon est employé par le Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics. Au cours des années 2000, il s’engage dans les controverses sur le réchauffement climatique, qu’il attribue à l’activité solaire, et critique la position de la communauté scientifique. Des documents, découverts en 2011, démontrent que Soon a reçu 1,2 million de dollars de la part d’entreprises de production d’énergie d’origine fossile, traditionnellement hostiles à la théorie de l’origine humaine du réchauffement climatique, sans l’indiquer dans les articles qu’il a publiés dans des journaux scientifiques. À la date du 23 février 2015, toutefois, les accusateurs de Willie Soon n’avaient pas présenté au public la preuve que les journaux en question avaient une politique de déclaration des conflits d’intérêt à l’époque où Soon y avait publié ses articles.

Le cycle solaire 25 a démarré et reste très faible. Seuls les mois et les années qui passent pourront répondre à ces interrogations qui déchainent les passions…

adaptation Terra Projects

Sources : https://strangesounds.org/ / https://wattsupwiththat.com/ / https://electroverse.net/ / https://fr.wikipedia.org/

(48814)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :