Dernières Infos

Quand le Sahara regorgeait d’eau

Pixabay License

Il y a de cela 10.000 à 11.000 ans, il pleuvait sur le Sahara. Ce qui est aujourd’hui le plus grand désert chaud du monde accueillait une végétation riche, des lacs, une faune variée avec des éléphants, des girafes… Nos ancêtres ont habité ces savanes et forêts sahariennes, vivant de chasse et de cueillette.

« C’était dix fois plus humide qu’aujourd’hui », explique Jessica Tierney, spécialiste en géosciences à l’université de l’Arizona, selon une étude sur cette période verdoyante de la région saharienne dans la revue « Science Advances ». En comparaison, aujourd’hui, la pluviométrie est de 35 à 100 millimètres par an…

En examinant des sédiments marins, l’équipe du professeur Tierney a pu retranscrire la pluviométrie de la région en remontant jusqu’à 25.000 ans en arrière. De quoi mettre en relief un lien entre les migrations d’Homo sapiens et l’humidité du lieu. En effet, certains scientifiques suggèrent que les populations humaines ont quitté le Sahara au fur et à mesure qu’il se désertifiait. Or, selon les résultats recueillis par cette équipe, les migrations se seraient produites il y a 8.000 ans… au milieu de la période dite du « Sahara vert ».

L’explication ? Une période d’environ 1.000 ans, durant laquelle le Sahara serait devenu plus sec. Le millénaire de sécheresse (relative) aurait poussé les humains à émigrer. Une fois cette période terminée, les humains seraient revenus, mais dans d’autres circonstances.

source : https://www.nouvelobs.com/

(1558)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :