Dernières Infos

L’Italie est frappée par une vague de séismes inédits depuis 36 ans

Le séisme du 30 octobre 2016 a été le plus fort que la péninsule ait connu depuis 1980. Un puissant séisme, de magnitude 6,5, a de nouveau frappé dimanche le centre de l’Italie provoquant de nouvelles destructions dont la célèbre basilique San Benedetto de Norcia, mais pas de morts selon la protection civile. les localités de Norcia et Preci, à 68 km au sud-est de

Pérouse, selon l’Institut géologique américain. La secousse a été fortement ressentie à Rome. Les régions du Latium, des Marches et de l’Ombrie ont été touchées.

tremblements-de-terre-italie-30octobre2016

Trois secousses de magnitude 6,1, 5,5 et 4,9, ressenties jusqu’à Naples, ont touché la région des Marches, sans faire de victime. De nombreux dégâts matériels sont tout de même à déplorer.

Ces trois nouvelles secousses sismiques sont venues inquiéter une population déjà meurtrie. Il y a deux mois seulement, un précédent séisme laissait près de 300 morts dans la région. Cette fois, la série de tremblements de terre, qui a secoué le centre de l’Italie mercredi soir, n’aura pas fait de victimes. «Les informations ne sont pas aussi catastrophiques que ce que nous redoutions», a déclaré Fabrizio Curcio, le chef de la Protection civile.

Des «dizaines» de personnes avaient été légèrement blessées, a-t-il précisé cinq heures après les faits. Quatre souffraient de blessures graves n’engageant pas leur pronostic vital. Un homme d’environ 70 ans est cependant décédé dans la localité de Tolentino, vraisemblablement d’une crise cardiaque.

Les tremblements de terre se sont produits à environ deux heures d’intervalle à partir de 19 heures. Le premier était d’une magnitude de 5,4, le second de 6,1 et le troisième d’une magnitude de 4,9, selon l’institut américain de géophysique, l’USGS. Les épicentres des deux premiers séismes se trouvaient tous deux près de la ville de Castelsantangelo sul Nera dans la région des Marches, à quelques dizaines de kilomètres au nord de la région d’Amatrice.

Ces secousses ont été suffisamment fortes pour être ressenties à plus de 250 km au sud, jusque dans la banlieue de Naples. Le séisme de mercredi soir pourrait être lié à celui du 24 août, qui avait été suivi de milliers de répliques, parfois fortes.

Voici plusieurs videos édifiantes de ce cauchemar vécu par des villageois qui semble sans fin :

Les conséquences du nouveau séisme destructeur qui a frappé le centre de l’Italie

A Rome, « tout le monde était terrifié »

tremblements-de-terre-italie-30octobre2016

Adaptation TDF

sources : http://www.lefigaro.fr/ /

(359)

Laissez un message