Dernières Infos

La voiture fonctionnant à l’eau salée est arrivée

Si le marché des voitures électriques semble éprouver les plus grandes difficultés à se développer, la recherche elle, ne ralentit pas pour autant et de nouveaux procédés innovants pourrait bien assurer l’avenir de ces véhicules non polluants. Ces véhicules étant encore confronté à un problème d’autonomie, l’enjeu repose donc ici principalement sur l’amélioration des capacités des batteries rechargeables traditionnelles ou le développement de nouvelles batteries plus efficientes en terme de stockage. C’est notamment la solution qu’a choisi l’entreprise Nano Flow Cell en développant une batterie à flux fonctionnant à l’eau salée.

 

 

Une technologie innovante et dont le prototype qu’elle équipe, le modèle Quant e-Sportlimousine, vient tout juste d’être homologué pour circuler sur les routes européennes. Une première.

Avec cette certification en poche, la société va donc pourvoir envisager un développement accru de sa technologie à l’échelle internationale mais également une commercialisation prochaine de son modèle Quant e-Sportlimousine, considéré à la base comme un simple véhicule de recherche. La société travaillerait déjà sur la mise aux normes de son véhicule dans l’optique d’une future homologation pour la production en série. La production de quatre modèles étaient déjà prévue cette année dans le but d’améliorer les performances de la batterie.

Concernant le véhicule en lui-même, la taille des réservoirs nécessite une envergure imposante qui participe à l’impression de puissance que dégage le véhicule. Et de la puissance il y a, ce modèle affiche en effet une vitesse maximale de 380 km/h pour un poids de 2 300 kg avec les réservoirs pleins, rendue possible par ses quatre moteurs électriques situés à chaque roue. Ils présentent chacun une puissance maximale de 231,2 ch, pour un total cumulé de 925 ch.


Une technologie innovante de batterie à eau salée

L’innovation de ce modèle réside donc principalement dans la mise en place de la technologie Nano Flow Cell basée sur une batterie fonctionnant à l’eau salée. Se présentant comme une alternative aux traditionnelles batteries au lithium-ion dont  les capacités réduites en terme d’autonomie n’ont pas encore véritablement convaincues, la batterie à eau salée est une batterie à flux reposant sur le principe de réaction d’oxyréduction.

Plus concrètement, deux réservoirs contenant des liquides ionisés sont séparés par une membrane semi-perméable qui permet un échange d’électrons, créant ainsi une réaction chimique dont l’énergie est convertie en électricité afin de propulser le véhicule

Les avantages d’un tel dispositif sont nombreux puisque contrairement aux batteries traditionnelles, il ne souffre pas du froid et présente un faible taux de dégradation à la décharge. Il offre en plus deux possibilités de rechargement. Un branchement traditionnel au réseau électrique qui s’avère toujours assez long ou le remplacement du liquide électrolytique contenu dans les réservoirs et qui peut être recharger par un système de pompe similaire à celui existant pour les véhicules à essence. L’intérêt de ce dernier est bien sûr un gain de temps évident.


De plus, la technologie Nano Flow Cell permet à la Quant e-Sportlimousine d’atteindre 100 km/h en seulement 2.8 secondes malgré son poids et sa carrure imposante. Elle peut parcourir jusqu’à 600 kilomètres d’une traite grâce à ses deux réservoirs contenant 200 litres chacun. Comme le souligne Nunzio La Vecchia  dans ce sens, “la Nano Flow Cell réalise une performance à poids égal cinq fois plus grande que celle des technologies actuelles à lithium-ion qui équipent la plupart des véhicules électriques d’aujourd’hui, offrant ainsi une autonomie de conduite cinq fois supérieure à celle proposée par les unités conventionnelles du même poids”. Une autonomie bien supérieure certes, mais qui dépend avant tout de la capacité de stockage de ces batteries et donc de la taille des réservoirs. Un détail qui pourrait toutefois poser problème pour le transfert de cette technologie sur des véhicules plus abordables et de taille réduite.

source : https://www.lenergieenquestions.fr

(237)

Laissez un message