Dernières Infos

La 3eme révolution industrielle est en marche, les habitants de Brooklyn se partagent leur propre énergie

Selon l’économiste Jeremy Rifkin, dans la 3eme révolution industrielle, l’énergie sera un partage entre les gens du monde entier, comme l’a été l’information et l’internet. A Revoir ICI.

Et si tout ceci venait de démarrer à Brooklyn ? Grâce au solaire et à la technologie « Block Chain » les voisins d’un même quartier peuvent s’échanger de l’énergie.

L’idée a germé dans la tête de Lawrence Orsini lors du passage de l’ouragan Sandy en 2012 qui avait entraîné une coupure de courant monstre à New York. Même les propriétaires de panneaux solaires avaient été touchés car ils avaient besoin techniquement à l’époque d’être connectés au réseau principal pour obtenir de l’électricité.

Du solaire pour être indépendant énergétiquement.

Ainsi est née TransActive Grid qui utilisant la technologie « Block Chain » et l’énergie solaire permet aux quartiers une indépendance énergétique en cas de besoins particuliers . 

C’est le quartier le plus peuplé de New York, et l’un des plus branchés. Mais saviez-vous qu’au delà de sa renaissance culturelle, Brooklyn renferme des initiatives inédites en faveur des énergies renouvelables ?

L’une d’entre elles, soutenue par l’État de New York, combine énergies propres et économie de partage. Ce réseau d’énergie locale – ou microgrid – a été développé par la joint-venture TransActive Grid. Elle est composée de deux entreprises : Lo3 Energy, qui développe des réseaux d’énergie solaire, et ConsenSys, spécialisée dans le bitcoin.

Inauguré en 2016 dans les quartiers Park Slope et Gowanus, ce microgrid fait partie des 83 réseaux locaux actuellement en projet dans cet État, dont l’ambition est de reconnecter les habitants aux questions énergétiques.

C’est dans une rue baptisée President Street que se déroule cette grande première. Grâce à des panneaux solaires posés sur les toits de cinq habitations, leurs résidents sont désormais autonomes en énergie. Conséquence, ils n’ont plus à s’approvisionner sur le réseau national.

Mais c’est surtout dans la façon de distribuer cette énergie renouvelable que TransActiveGrid innove. En fonction de leurs besoins et de la quantité d’énergie produite, les habitants de ces cinq maisons peuvent échanger de l’énergie en temps réel avec cinq autres habitations situées de l’autre côté de la rue.

Le secret de cette mise en réseau inédite ? La blockchain , un système né avec la monnaie virtuelle Bitcoin, qui permet des transactions sécurisées de particulier à particulier, sans intermédiaire. Là où Bitcoin permet d’échanger des devises, le microgrid de Brooklyn permet la circulation d’énergie électrique sans intermédiaire.

De façon automatisée, sans intermédiaire humain ou économique, c’est la plateforme de blockchain Ethereum qui fait fonctionner le système. Un programme qui gère les flux énergétiques, de leur entrée à la leur sortie du réseau, tout en conservant l’historique de l’énergie produite sur la chaîne informatique, et des transactions qui en découlent.

Redevenus maîtres de leur énergie, les habitants sont aujourd’hui à l’abri d’éventuelles coupures de courant dues à des conditions météorologiques extrêmes ou des situations d’urgence. Et lorsqu’ils partent en vacances, ils peuvent régler leurs panneaux solaires sur une production maximum, afin d’en profiter à leur retour ou de permettre à leurs voisins de l’utiliser pendant leur absence.

À plus long terme, ils pourront même la partager avec des personnes en situation de précarité économique. Car l’ambition de TransActive Grid est d’étendre ce premier réseau aux rues alentour, puis d’exporter ce concept à l’échelle de la région. D’après ses fondateurs, 130 nouveaux foyers ont d’ores et déjà manifesté leur envie de rejoindre un tel réseau.

sources : https://www.franceinter.fr/  https://www.wedemain.fr/

(210)

Laissez un message

Laissez un message