Dernières Infos

Climat: le réchauffement affaiblit les alizés du Pacifique

Le réchauffement climatique affaiblit le courant atmosphérique qui traverse l’Océan Pacifique et qui influence les moussons en Asie et la pêche sur la côte sud-américaine, affirment des chercheurs dans la revue Nature. L’activité humaine est la principale responsable de ce phénomène, précisent Gabriel Vecchi et ses collègues. 

Ces chercheurs de la NOAA (U.S. National Oceanic and Atmospheric Administration) ont examiné les pressions atmosphériques enregistrées au-dessus du Pacifique de 1861 à 1992. Le courant qui traverse cet océan, et qui est appelé la circulation Walker, est en effet le résultat des différences de pressions entre l’Est et l’Ouest du Pacifique. A la surface de l’océan les alizés circulent d’Est en Ouest, tandis que dans les couches supérieures de l’atmosphère ils circulent en sens inverse. La circulation Walker forme ainsi une boucle au-dessus du Pacifique qui apporte des pluies en Asie et fait remonter des eaux froides et poissonneuses le long des côtes sud-américaines.

L’équipe de Vecchi a relevé un affaiblissement de 3,5% des alizés depuis 1861 et prédit un nouvel affaiblissement de 10% d’ici 2100. Les modèles climatiques avaient prédit cette tendance : plus la température augmente plus l’évaporation à la surface des océans est importante. Les précipitations ne pouvant rééquilibrer la situation au même rythme, les masses d’air humide augmentent et ralentissent les courants atmosphériques. Vecchi a fait tourner 11 modèles climatiques et a constaté que seuls les modèles incluant l’impact humain sur l’effet de serre reproduisait le ralentissement de 3,5% de la circulation Walker.

source : http://sciences.nouvelobs.com

(93)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :