Dernières Infos

Hiver 2008-2009

Les tendances actuelles de l’hiver 2007-2008 iraient vers un hiver en dessous des normes de saisons.

Ici image à télécharger 😉

L’activité solaire actuelle étant au plus basse devrait continuer et serait toujours très faible pour cet hiver. Nous sommes en plein cycle d’un double Schwabe de 22 ans. Le début de ce cycle solaire N° 24 étant toujours très peu actif nous apporterait donc des précipitations importantes pour le mois de décembre dûes à une intensité solaire toujours aussi faible laissant passer les flux cosmiques qui développent une nébulosité accrue, des tendances négatives pour les mois de janvier et février pourraient être prédominantes.

Cela pourrait également apportait un flux Moscou-Paris en plein milieu de l’hiver nous apportant des gelées importantes.

L’hiver 2007-2008 a été doux à frais en plaine sur l’Europe de L’ouest, en dessous des normes de saison en Chine et en Amérique du Nord, au dessus des normes de saison en Russie. Beaucoup de neige a été notée sur les massifs européens avec certaines records.

Nous avons atteint également une année de rafraichissement sur l’Europe de l’ouest qui a été suivi d’un printemps en dessous des normes de saisons.

La Nina devrait refroidir l’année 2008

Ce phénomène qui se produit dans l’océan Pacifique au niveau de l’équateur devrait avoir un impact limité en Europe. Météo France tablait sur un printemps chaud. Nous avons vu le contraire.

LES SCEPTIQUES du changement climatique vont en faire des gorges chaudes. L’année sera froide, a annoncé le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), Michel Jarraud, dans une interview à la BBC. L’information, communiquée par l’OMM voici un mois et demi, était jusqu’alors passée totalement inaperçue.

Ce phénomène qui naît d’un refroidissement des eaux équatoriales de l’océan Pacifique se manifeste certaines années par des effets contraires à ceux entraînés, d’autres années, par El Nino. Il naît d’un renforcement des alizés dans l’océan Pacifique Ouest qui, déplaçant les eaux chaudes de surface de cette région en direction du continent asiatique, provoquent un renforcement de la remontée d’eau, amenant ainsi en surface plus d’eau froide qu’à l’accoutumée.Combien de temps cet épisode se prolongera-t-il encore ? Il est rare qu’un tel dérèglement climatique dure plus d’un ou deux ans, comme cela a été le cas de 1998 à 2000. Aussi les experts de l’OMM semblent exclure qu’un scénario comparable se reproduise en 2008.

Or, La Nina est cette année une des plus violentes que nous ayons connues depuis l’épisode 1988-1989. La température de surface dans le Pacifique se situe en effet entre 1,5 °C et 2 °C en deçà des normales saisonnières. Il reste que son effet s’affaiblit avec le temps.

La raison fondamentale de cette Nina ce tient dans El Soho, le grand oublié.

Depuis début 2008, date officielle du nouveau cycle solaire noté numéro 24. Il est aussi présent par son absence. Excepté le vent solaire qui s’est brièvement accru d’un trou coronal, il n’y a presque aucune activité solaire significative.  ©NASA

En observant le calme apparant du soleil et de son champ magnétique, combiné au début du cycle 24 qui reste très en retard, avec même probablement un faux départ en janvier 2008, il est évident que le soleil s’est ralenti, ainsi la dynamo interne va vers  un niveau semblable comme cela a été vu pendant le minimum de Dalton. Une des choses au sujet du minimum de Dalton était qu’elle a commencé par un cycle solaire qui a « sauté », qui a également coïncidé avec un cycle solaire très long de 1784-1799. Plus notre cycle actuel N° 23 dure, plus nous pouvons attendre et observer un vrai cycle 24 qui est en train de démarrer, plus grande sera la chance que le cycle 24 sera bas. Actuellement le cycle solaire n° 24 a pris du retard et plus il en prend, plus le cycle sera faible apportant des hivers rigoureux.

sources : http://www.lefigaro.fr/ / http://www.meteolafleche.com/

(164)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :