El Niño fait émerger une épave des années trente

Le phénomène El Niño n’a pas fait tomber les quantités de pluie espérées sur le sud de la Californie cet hiver. Les intempéries ont toutefois eu un impact inattendu.

L’érosion du littoral est une préoccupation toujours présente avec El Niño. Alors que les tempêtes qui ont frappé la région cet hiver n’ont pas été exceptionnelles en termes de quantités de précipitations reçues, elles ont toutefois particulièrement malmené les côtes. Quoique l’érosion soit le pire cauchemar des propriétaires de maison au bord de la plage, elle a fait le bonheur des chasseurs d’épaves amateurs dans la région de San Diego.

 epave-decouverte-grace-el-nino

L’épave du SS Monte Carlo, que l’on peut parfois apercevoir à marée basse, est maintenant plus visible que jamais lors des 30 dernières années. En effet, les vagues violentes qu’El Niño a fait s’abattre sur le littoral ont déplacé de grandes quantités de sable, faisant du même coup descendre le niveau de la mer. Les habitants de la région ont donc bravé les eaux froides pour y jeter un coup d’œil.

epave-decouverte-grace-el-nino

Le Monte Carlo, qui a coulé au large de Coronado le soir du Nouvel An de 1936, était un lieu de rendez-vous populaire pour l’élite de Hollywood. Amarré en eaux internationales, on pouvait y boire de l’alcool et y faire des paris en plus d’autres activités illicites pendant la prohibition.

Alors que les météorologues s’attendaient à ce qu’il soulage la Californie de la sécheresse sévère qui l’accable depuis des mois, El Niño n’a pas apporté les quantités de pluie escomptées. Quoique San Diego ait reçu 119 % de sa quantité de pluie saisonnière à la mi-février, les autorités rapportent que les deux tiers de l’état étaient encore aux prises avec une sécheresse exceptionnelle. Selon le Département des ressources en eau de la Californie, Los Angeles a reçu seulement 54 % des averses de pluie habituelles pour la saison.

epave-decouverte-grace-el-nino

Plus au nord, les accumulations sont plus encourageantes. San Francisco a reçu 102 % des quantités normales de précipitations saisonnières, et la Sierra Nevada a reçu jusqu’à 22 % plus de neige qu’à l’habitude. Ces quantités augurent bien pour le reste de l’année, alors que la neige devrait remplir les réservoirs lors de la fonte au printemps.

Le phénomène El Niño devrait toutefois perdre de l’ampleur au cours des prochains mois au profit d’un probable retour de la Nina.

sources : http://www.meteomedia.com/ / austin_rumbo / sweetmiajade

(452)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message