Dernières Infos

Analyse de la cause du séisme 7.8 en Nouvelle-Zélande

Voici une excellente analyse de chasseurd’orages37 de la cause du séisme 7.8 en Nouvelle-Zélande.

Bonjour à tous, après avoir fait plusieurs ré-analyses et études sur le fort séisme en Nouvelle-Zélande, je viens de trouver la cause de ces forts séismes qui se sont produit à plusieurs reprises.

Pour commencer voici la première analyse publiée le 13 Novembre :

Une très forte sismique est en cours sur la Nouvelle-Zélande avec de nombreux séismes. Le séisme principal a eu lieu 53 kilomètres au Nord-Nord-Est d’Amberle. Il s’agît de la plus forte magnitude enregistrée depuis le début de cette crise sismique, la magnitude est évaluée à 7.8. Réplique de magnitude 5.2 à quelques kilomètres à l’Ouest du séisme principal. Si on regarde, la crise sismique est partie du Sud vers le Nord en parcourant principalement les côtes Nord-Est de l’île. Le second foyer sismique s’est déclenché plus au Nord du premier foyer. La magnitude la plus forte a été de 6.2 à 12 kilomètres au Nord de Kaikoura, et 11 kilomètres au Nord-Ouest du magnitude 6.2, à 23 kilomètres au Nord-Nord-Ouest de Kaikoura, une réplique de magnitude 61 a été enregistrée. La profondeur hypocentre de ces 2 séismes est évaluée entre 10 et 16 kilomètres. Plusieurs répliques de magnitude 4 à 5 ont étaient enregistrés par la suite. En ce qu’il concerne le troisième foyer sismique situé plus au Nord des deux autre, il se situe entre l’île Sud et l’île Nord proche du détroit. En général, les séismes sont modérés avec principalement des magnitudes 5 non seulement proche des côtes mais aussi un peu plus au large, ils se sont généralement produits entre 8 et 19 kilomètres de profondeur. Voici plus de détails sur le magnitude 7.8 :

Magnitude : 7.8
Profondeur : 23 Kilomètres
Régime tectonique : ACR shallow
PGA ( vitesse maximale du sol ) : 37.41 %g
PGV ( mouvement du sol ) : 58.96 cm/s
Magnitude maximale : 7.8

seisme-nouvelle-zelande-nov2016.jpg

Histoire de résumer avant l’analyse, il s’agit d’un coulissement de faille transformante continental contre la chaîne Alpine avec une déformation cassante de la faille, d’où la forte intensité du séisme.

En analysant au plus près l’épicentre de ce fort séisme, il a eu lieu à l’Est des Alpes du Sud ainsi qu’au Sud de la rivière Waiau dans une zone de relief moyen. Mais en regardant bien, les secousses se sont fait ressentir tout autour du foyer principal mais également sur la partie Nord de l’île Sud dont en voici la cause. En regardant l’analyse en profondeur, on remarque que la plupart des secousses ont eu lieu entre 100 et 1000 kilomètres de profondeur. Les failles transformantes indiquent un endroit ou il y a pas de subduction et de création de lithosphère, ces séismes ont donc eu lieu dans l’asthénosphère, là ou le flux magmatique circule.

seisme-nouvelle-zelande-nov2016-1.jpg

La zone de subduction s’arrête au niveau de la séparation entre l’île Sud et l’île Sud, sur quelques kilomètres avant de toucher la côte, on observe une faille océanique transformante, qui, à l’intérieur des terres, devient une faille transformante continental. Les séismes superficiels sont localisés sur les dorsales et le long des failles transformantes. En effet, seules les zones séparant deux axes de la dorsale sont le siège de séismes en raison du mouvement inverse des deux plaques dans cette zone. Cette faille transformante est la limite entre les plaques Pacifique et Australie au voisinage de la Nouvelle Zélande. La limite entre la plaque australienne, au Nord et à l’Ouest, et la plaque Pacifique, au Sud et à l’Est, est une fosse de subduction de l’Australie sous le Pacifique au Sud de la Nouvelle-Zélande, est de type transformant en Nouvelle-Zélande et prend alors le nom de faille alpine ( Alpine Fault ) traversant les Alpes de l’île Sud, puis repasse au Nord à une fosse de subduction mais, ici, du Pacifique sous l’Australie. Les nombreuses répliques au Nord de l’île sont aussi causées par la présence de deux failles transformantes par dédoublement de la faille principale.

seisme-nouvelle-zelande-nov2016-2.jpg

(432)

Laissez un message

Laissez un message