Prévisions du Lundi 21 au Mercredi 30 Novembre 2016

Voici les prévisions météo techniques de notre expert Creole

Salut tout le monde!
Topic des prévisions plutôt calme en ce moment et pour cause: la reconcentration du vortex Polaire a ramené les hautes pressions et la douceur sur le pays!

Alors, synoptiquement, tout le monde aurait du être satisfait de cette période de répit mais, comme nous sommes au mois de novembre, sur le terrain, seule une petite moitié sud du pays a pu savourer le retour de la lumière (forte grisaille humide ailleurs!) et les zones littorales la douceur! :-|

Ainsi, si vous n’avez pas appréciez ce « répit », vous allez encore moins aimer ce qui arrive! :mdr2:

Image

En effet, bloqué par une muraille de hautes pressions sur tout l’est de l’Europe et sur la Russie et aidé par le retrait des hautes pressions de l’anticyclone des Açores, qu’il va par la suite faciliter, le plus gros du vortex Polaire descend en notre direction pour se centrer sur la mer du Nord!

On va donc rapidement retrouver un flux de nord-ouest frais et très humide, probablement pour les 7 prochains jours! :(
Cette situation devient également propice à la formation d’une dépression creuse qui devrait donner un bon coup de vent sur le nord du pays ce week-end, nous verrons cela un peu plus loin.

Alors, on a d’un côté des hautes pressions qui ont regagné le centre-Atlantique.
De l’autre, un anti Russe très puissant puisque ravitaillé par le sud par une dorsale qui va se lever à l’avant de l’activité dépressionnaire ouest-Européenne et par le nord par les restes de notre ancien anti Scandinave.
Et nous, au milieu, sommes-nous condamnés à bouffer du flux de nord-ouest frais et humide pendant un long moment?

Et bien justement, en faisant de la résistance et même envoyé au nord de la Sibérie, les restes de notre anticyclone Scandinave vont chambouler la circulation aux hautes latitudes!
Le vortex Polaire va se voir à terme explosé, grâce notamment à ce petit morceau de vortex qui va se développer et s’installer durablement en mer d’Okhotsk (entre le nord du Japon et le Kamchatka, extrême-orient Russe) et lever une dorsale et des hauts-géopotentiels dans le détroit de Béring.

La circulation atmosphérique va redevenir bien ondulante et les masses froides Polaires vont se faire attirer par le thalweg Canadien qui, lui-même, va rejoindre le cut-off du nord-est Américain.
Cela va ensuite modifier la donne sur l’Atlantique et, par prolongation, sur l’Europe!

Image

Quatre jours plus tard, le vortex de mer du Nord continue de se casser le nez sur le survitaminé anti Russemais parviendra quand même à se retirer vers le Pôle.
Ce long moment pris pour s’échapper va permettre à une dépression de se servir du bout de vortex comme d’un toboggan pour s’enrouler et se creuser en arrivant près de nos côtes, occasionnant un joli coup de vent et une belle dégradation.
La trajectoire finale et la puissance de cette dégradation seront à surveiller de près mais le week-end risque d’être chahuté sur la moitié nord!

Peut-être que Kévin nous offrira un nouveau et passionnant suivi de cette dégradation à cette occasion? :chance:

Tout de suite derrière, une nouvelle perturbation va prendre le même chemin et augmenter le nombre de jours perturbés, possiblement en poussant un peu plus au sud le nombre de régions concernées.
Cela dépendra de ce qu’il se passe ailleurs dans l’Hémisphère.

On notera au passage que cet afflux d’air frais sur l’océan amené par ces dépressions va descendre jusqu’au Portugal et il ne serait pas étonnant qu’il fasse plus doux à Strasbourg qu’à Lisbonne en début de semaine prochaine! :gene:
Car ces perturbations d’abord orientées à l’ouest de notre pays vont amener de l’air bien doux sur la façade est et probablement du foehn dans les Alpes et le Jura.

On voit, à plus grande échelle, que le bout de vortex de la mer d’Okhotsk aura permis à la dorsale de la mer de Béring d’isoler une bulle de hauts-géopotentiels près du Pôle, bulle « douce » (-4°C à -8°C à 850hPa quand même! :malin1: ) qui va contraindre les masses froides Polaires (-12°C à -18°C à 850hPa) à glisser vers le thalweg Canadien, pour ensuite rejoindre le cut-off du nord-est Américain.

Ce moment est délicat!

En effet, si le thalweg Canadien se coupe des masses froides Polaires au moment de rejoindre le cut-off du nord-est US, la dorsale Atlantique ne s’élève pas mais s’oriente latéralement en direction de l’Europe de l’Ouest pour finir par se raccorder peu ou prou aux hautes pressions de l’anti Russe et ce, malgré la puissance de l’activité dépressionnaire dans nos parages.
Ces mêmes dépressions glissent alors sur la Méditerranée entre Portugal et Italie, en se rechargeant en plus auprès du large cut-off du sud des Açores, et sont alors susceptibles de nous valoir un bel épisode Méditerranéen, évènement très bien anticipé par mcossie sur cet autre topic.
La moitié nord du pays seraient plus à même de rester au sec et au doux après la séquence perturbée de la semaine à venir.

A contrario, si le thalweg Canadien reste attaché aux masses froides Polaires au moment de récupérer le cut-off du nord-est US, alors la dorsale Atlantique prend de la hauteur et une jolie masse de hautes pressions semble destinée à s’isoler vers l’Islande! :taré1:
Encore faudrait-il que l’activité dépressionnaire en mer du Nord soit assez puissante pour empêcher ces hautes pressions de rejoindre celles venues de Russie, sous peine de retrouver le scénario précédent….

Pas de repos pour l’activité dépressionnaire autour de la Grande Bleue dans cet option qui pourrait alors se voir plus fournie et mieux rechargée par le large cut-off du sud-Açorien [18.gif] et, mieux, le morceau de vortex Polaire qui tentait de s’échapper de mer du Nord vers le Pôle serait alors forcé par l’anti Islandais de redescendre sur l’Europe!

Et dans ce cas-là, beaucoup de questions se posent:
– l’anti Islandais peut-il rester longtemps isolé sur l’Islande ou sera-t-il rapidement balayé?
– le morceau de vortex Polaire Européen parviendra-t-il à repousser l’anti Russe pour amener son air froid à portée de nos frontières ou devra-t-il le contourner (et alors cela serait beaucoup plus laborieux pour l’air froid de progresser vers l’ouest…)
-le cut-off du nord-est US passera-t-il sous l’anti Islandais et si oui, ouvrira-t-il la voie à une circulation dépressionnaire sous blocage?

Le vortex Polaire semble à terme devoir se reconcentrer entre Sibérie et détroit de Béring, affaiblissant la circulation dépressionnaire en sortie du Labrador.
Il est alors probable que l’influence des acteurs continentaux soit plus prégnante et que la situation qui va prendre le dessus va rester figée quelques temps.

La grande question est donc de savoir quelle situation va nous concerner en cette fin de mois?
En attendant, sortez parapluies et K-way! :P

(442)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message