Vers une humanité plus petite

Dans l’évolution des espèces, nous avons toujours pensé que le futur humain sera plus grand. Et pourtant, l’évolution des espèces pourrait bien démontrer le contraire.

Mais quel est exactement notre cousin le plus proche dont nous descendons ? et quelle sera l’évolution plausible de notre espèce dans un monde devenu de plus en plus étroit dans un environnement devenu de plus en plus incertain ?

Dans l’évolution humaine, on ne peut dire pourtant que tout est joué puisqu’il y aura une assez grande diversité, notamment dans la taille qui va du plus petit (Hobbit, homme de Florès, qui ne fait pas beaucoup plus d’1 mètre) au plus grand (Goliath, plus de 2,20 mètres) dont nous descendrions. Les géants nous ont précédés dans une époque où l’oxygène était plus abondant et où de nombreux animaux avaient tendance à augmenter de taille. L’inconvénient de cette masse musculaire était la difficulté d’en évacuer la chaleur, condamnant Goliath à boire beaucoup et donc à rester près d’un cours d’eau. L’homo sapiens qui descend de ce géant dispose de meilleures performances thermiques qui lui donnent plus d’autonomie mais il y a eu cohabitation de plusieurs espèces jusqu’à la fin de la dernière glaciation (il y a 12 000 ans).

Le dernier moment crucial dans notre évolution correspond bien à la catastrophe écologique d’il y a 75 000 ans car, si l’on en croit les généticiens, la population dont nous descendons tous n’était pas supérieure à 2000 individus ! La plupart des autres espèces n’auront pas survécu à cette extinction de masse, on ne sait si on s’en est sorti par notre intelligence, notre solidarité collective ou notre taille réduite (notre moins grande dépendance de l’eau) mais à partir de là, il n’y aura plus de changement majeur dans l’espèce humaine. Les dernières mutations génétiques et les capacités artistiques ne datent pas de cette époque sombre, chaude/froide et asphyxiante mais précèdent de beaucoup l’élimination de tous leurs concurrents, de même que le prochain mutant qui survivra à la prochaine raréfaction de l’oxygène (par libération du méthane du permafrost) devrait être déjà parmi nous, à moins que ce ne soit un organisme génétiquement modifié artificiellement, ce qui est certes de plus en plus probable.

Mais au delà d’un organisme génétiquement modifié, l’évolution humaine dépend précisément de son milieu. Ainsi avec les millénaires, toutes les espèces ont réellement démontré qu’une meilleure adaptation au milieu dépend de sa taille. Ainsi une taille plus petite permet de mieux s’adapter à son environnement. L’Homme de Florès en est l’exemple type. Ce hobit perdu sur cette ile a eu une évolution rapide vers une taille divisée par 2. Quand sera t-il d’une espèce humaine qui réduit considérablement sa planète. Entre surpopulation, manque de ressources, perte d’accessibilité d’eau douce potable, et manque d’alimentation dans un monde devenu climatiquement très sec, comment va se comporter notre espèce ? Il faut rappeler que nous sommes que des animaux qui réagissent comme toute espèce.

Un signe annonciateur ? La faiblesse du système de santé aux USA démontre que depuis quelques années, la taille des hommes et des femmes aurait tendance à régresser. Donc le système de santé et social d’un pays joue un role primordial dans l’agrandissement des générations. Mais l’Hommo Sapiens Sapiens s’est varié « automatiquement » aux alinéas de son environnement. C’est ainsi qu’il a su traverser des siècles et des siècles d’Histoires mouvementées. Aussi une période de disette apportera une nouvelle génération plus petite. Mais peut on parler pour autant de nouvelle espèce humaine ? Certainement pas ! Mais ici la vraie question est de savoir à quoi ressemblera le futur humain, si un jour il voit le jour.

Ainsi une réflexion sur du long terme en analysant le passé permet de donner une estimation future : Le Futur Humain pourrait bien être plus petit qu’aujourd’hui, car il pourra s’adapter plus facilement à son environnement devenu plus difficile. Car aujourd’hui c’est un fait, l’Homme a créé un environnement qui va devenir incertain.

source : http://perso.wanadoo.fr/marxiens/sciences/origine.htm

(401)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message