Dernières Infos

Mai 2013 : une France glaciale dans un monde chaud

avis de grand froid

Le National Climatic Data Center (NCDC) américain a rendu public, jeudi 20 juin, son bilan climatique mondial pour le mois de mai. Avec une température moyenne supérieure de 0,66 °C à la moyenne des mois de mai du XXe siècle, celui-ci est le troisième plus chaud jamais mesuré depuis la fin du XIXe siècle.

 


 

 

Un tel constat peut sembler très surprenant aux Français métropolitains, mais la carte des températures mondiales publiées par le laboratoire américain exhibe bien la singularité météorologique de l’Europe occidentale : en France, en Espagne et au Royaume-Uni, le mois de mai a été particulièrement frais alors que la quasi-totalité de la surface du globe connaissait des températures supérieures aux normales.

EN FRANCE, LE DEUXIÈME MOIS DE MAI LE PLUS FROID

Selon le jeu de données du NCDC, la France a connu son deuxième mois de mai le plus froid jamais mesuré, l’Espagne n’avait pas vu les températures descendre aussi bas depuis 1985 et le Royaume-Uni depuis 1996… D’autres régions ont également connu des anomalies froides : l’Alaska et le Groenland occidental, de même que le golfe du Mexique. Partout ailleurs ou presque, les thermomètres ont grimpé au-dessus des moyennes.

Le bilan tiré depuis le début de l’année ne semblera pas moins étonnant aux habitants de la France métropolitaine. Les cinq premiers mois de l’année en cours pointent ainsi à la sixième place des cinq premiers mois les plus chauds mesurés depuis la fin du XIXe siècle, au dessus des terres émergées – et au huitième rang en tenant compte de la températures au-dessus des océans.

La carte des précipitations mondiales publiées par le NCDC montre également que la France – mais plus encore l’Europe centrale – ont connu un mois de mai exceptionnellement pluvieux…

Ainsi depuis plusieurs années, on constate des rapports successifs sur des données de températures mondiales. Il serait bon d’apporter des données de températures continentales qui sont plus représentatives du ressenti. L’exemple de l’Europe de l’ouest sur ce mois de mai est édifiant. Aussi, nous parlons d’une année record au niveau réchauffement climatique, mais dans le même temps, nous assistons à des records de fraîcheur en Europe, cela apporte du discrédit et peu de sérieux aux populations pour une science climatique qui a déjà du mal à se faire entendre.

Alors, il fait chaud ou il fait froid ?

Adaptation de la Terre du Futur

source : http://fr.news.yahoo.com

(163)

Laissez un message