Dernières Infos

L’ouragan Ophelia vers l’Europe

Contrairement aux affirmations de certains météorologues, ceci n’est pas nouveau ! En octobre 1987, un ouragan avait frappé le nord-ouest de la France. Cet événement n’est pas si exceptionnel que cela. En 2005, la configuration actuelle ressemblait à l’ouragan Vince qui avait touché les côtes du Portugal, ou encore Floyd qui abordait les côtes françaises en 1993. Trente ans après, la tempête tropicale Ophelia pourrait suivre sa trace, tout en occasionnant un temps chaud ce week-end sur la France.

Le 15e phénomène cyclonique sur l’Atlantique de l’année a été baptisé Ophelia, ce lundi 9 octobre 2017. Située pour le moment au large des Açores, cette dépression, d’abord classée en tant que tempête tropicale, vient de passer le stade d’ouragan, classé en catégorie 1 sur l’échelle de Saffir Simpson, qui en compte cinq.

« La température de l’océan à cet endroit est suffisamment chaude. De plus, les vents constants à tous les étages de l’atmosphère permettent facilement sa formation », explique Gaëtan Lèches, météorologue à Météo France.

L’ouragan Ophelia se trouve actuellement dans l’Atlantique et ne touchera pas la France. Dans l’après-midi du samedi 14 octobre, Ophelia est passée en catégorie 3. Les effets ne se feront sentir que légèrement en Bretagne. « La trajectoire de l’ouragan ne concernera pas la France : Ophelia passera à 400 kilomètres des côtes françaises. Dans la journée du lundi 16, l’ouragan partira directement vers l’Irlande, l’impact en France sera minime : des vents à 90 km/h pour la Bretagne et une houle de cinq à six mètres de hauteur, rien d’alarmant ».

L’ouragan Ophelia se dirige vers l’Irlande et le Royaume-Uni

Avant de passer au large de l’archipel portugais des Açores dans la nuit. Sept des neuf îles de l’archipel avaient été placées en « alerte rouge » mais l’ouragan n’a pas provoqué de dégâts importants, a indiqué le responsable de la protection civile régionale à l’agence Lusa vers 01H00 GMT, alors que l’ouragan commençait à s’éloigner des Açores sans toucher terre.

Ophelia devrait se transformer en tempête « post-tropicale » dimanche, mais restera « puissante » lundi à l’approche de l’Irlande et du Royaume-Uni, selon les dernières prévisions du Centre américain des ouragans.

Ces deux pays pourraient subir « un impact direct provoqué par le vent et la forte pluie, mais aussi par des conditions maritimes dangereuses », a précisé l’institution basée à Miami.

Les services météorologiques irlandais ont placé cinq comtés de l’ouest du pays en « alerte rouge » à partir de lundi matin, en raison de prévisions faisant état de rafales de vent dépassant les 130 km/h et d’un risque d’inondations. Les transports scolaires y ont été annulés.
Les services météorologiques britanniques ont pour leur part placé l’Irlande du Nord en « alerte orange » lundi entre 14H00 et 21H00 GMT (15H00 et 22H00 heure locale), l’avant-dernier niveau, pouvant nécessiter pour la population de se protéger contre les conséquences « potentiellement mortelles » de conditions météo jugées « sérieuses ».

 

Le Met Office anticipe des rafales jusqu’à 120 km/h, voire 130 km/h dans le sud-est, susceptibles d’affecter les transports routier, ferroviaire, aérien et maritime et d’entraîner des coupures de courant. Ils ont également mis en garde contre les débris emportés par le vent et les hautes vagues dans les zones côtières.

D’autres zones du Royaume-Uni, notamment le Pays de Galles, l’Ecosse ainsi qu’une partie de l’Angleterre, sont en « alerte jaune » lundi et mardi. C’est le niveau d’alerte le plus faible, correspondant à un appel à la vigilance.

Outre-Manche, le passage d’Ophelia interviendra 30 ans après « la Grande Tempête » d’octobre 1987, qui avait fait 18 morts et déraciné des centaines de milliers d’arbres au Royaume-Uni et dont les autorités avaient minimisé la force.

Adaptation TDF

sources : https://www.ouest-france.fr/ / http://www.francetvinfo.fr/ / http://www.lepoint.fr/

(527)

Laissez un message