Dernières Infos

Le Mont Aso, l’un des plus grands volcans du Japon est entré en éruption et a créé un phénomène insolite

Le mont Aso, au Japon, le 20 octobre 2021. (YASUNARI ITAYAMA / YOMIURI / AFP)

Le Mont Aso du Japon, l’un des plus grands volcans actifs du monde, est entré en éruption, envoyant une énorme colonne de fumée à 3 500 mètres dans le ciel. Le Mont Aso, un volcan situé sur l’île de Kyushu au sud de l’archipel du Japon, est entré en éruption ce mercredi 20 octobre 2021, a annoncé l’Agence météorologique du Japon.

Les cendres constituent une menace pour les écosystèmes. Les autorités ont prévenu les habitants et les touristes de ne pas s’approcher, alors que des gaz chauds, des pierres et des cendres dévalaient des pentes vertes du volcan : « Il faut faire attention aux gros rochers et aux coulées de matériaux pyroclastiques », a déclaré Tomoaki Ozaki, un responsable de l’Agence météorologique japonaise, lors d’une conférence de presse télévisée. « La prudence est de mise, même dans les zones éloignées, car le vent peut transporter non seulement des cendres mais aussi des cailloux », a-t-il ajouté, en mettant en garde aussi contre d’éventuels gaz toxiques.

Le dioxyde de carbone et le fluor, des gaz qui peuvent être toxiques, peuvent s’accumuler dans les cendres volcaniques. Les chutes de cendres qui en résultent peuvent entraîner la perte de récoltes, la mort et la déformation d’animaux.

L’Agence météorologique a toutefois relevé son niveau d’alerte à 3, sur une échelle de 5.

La dernière fois que l’Agence météorologique japonaise a fixé le même niveau d’alerte pour le Mont Aso remonte à 2016, lorsque le volcan est entré en éruption après être revenu en activité l’année précédente après un sommeil de 19 ans. Ce volcan culmine à 1 592 mètres d’altitude.

L’archipel nippon est situé sur la « ceinture de feu » du Pacifique, qui enregistre un grand nombre des tremblements de terre de la planète.

Autre phénomène étonnant !

Le Mont Aso a explosé puissamment ! et l’activité volcanique soulève l’île japonaise, exposant des navires coulés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Des images aériennes du réseau japonais All-Nippon News Network ont signalé cet étrange phénomène insolite dès lundi.

La plage noire d’Iwo To, anciennement connue sous le nom d’Iwo Jima, a été prise d’assaut par des milliers de Marines américains le 19 février 1945 lors de la bataille d’Iwo Jima. De nombreuses reliques de la guerre demeurent dans les eaux et éparpillées parmi les sables.

La flotte fantomatique d’épaves, que l’on peut souvent voir partiellement submergées, semble désormais échouée sur les plages de sable noir de la petite île volcanique.

La plage noire d’Iwo To, anciennement connue sous le nom d’Iwo Jima, a été prise d’assaut par des milliers de Marines américains le 19 février 1945 lors de la bataille d’Iwo Jima. De nombreuses reliques de la guerre demeurent dans les eaux et éparpillées parmi les sables.

L’île, dont le nom se traduit par « île de soufre », a été le théâtre d’une bataille en février 1945, lorsque plus de 100 000 soldats américains ont affronté 20 000 défenseurs japonais sur son terrain volcanique et l’imposant mont Suribachi.

Des marines américains de la cinquième division hissent le drapeau américain au sommet du mont Suribachi à Iwo Jima, au Japon, le 23 février 1945.

Une activité volcanique soulève une île japonaise, exposant des navires coulés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.ouest-france.fr/ / https://strangesounds.org/

(517)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :