Dernières Infos

La Chine envisage un « vaisseau spatial ultra-large » d’une grandeur de plusieurs kilomètres

Station Spatiale Futuriste Illustration 3D. GETTY

L’organe de financement du ministère de la science et de la technologie propose un projet de cinq ans sur la construction d’un « vaisseau spatial ultra-large » destiné à faciliter l’exploration et à rester en orbite à long terme. Les chercheurs auront pour mission de minimiser le poids du vaisseau spatial afin de réduire le nombre de lancements et les coûts de construction.

Un méga-vaisseau spatial assemblé en orbite fait partie des projets que les chercheurs chinois ont été invités à étudier, alors que le pays élargit ses plans pour l’exploration spatiale future et les missions de longue durée avec équipage. La Fondation nationale des sciences naturelles de Chine a invité les scientifiques à participer à un projet de cinq ans visant à étudier la mécanique d’un « vaisseau spatial ultra-large de plusieurs kilomètres ». « Un tel engin spatial est un équipement aérospatial stratégique majeur pour l’utilisation future des ressources spatiales, l’exploration des mystères de l’univers et le maintien en orbite à long terme », indique un aperçu du projet publié par la fondation, une agence de financement de la recherche fondamentale gérée par le ministère des sciences et des technologies.

Le projet est encore loin d’être réalisé, mais la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine fait appel à des scientifiques pour trouver comment construire une structure aussi massive en orbite.

Il s’agit d’une entreprise de grande envergure, mais compte tenu des progrès considérables réalisés par le programme spatial chinois ces dernières années, la Chine est peut-être le seul pays capable de la mener à bien.

Radeau spatial
L’objectif de cette structure gigantesque serait de fournir une plateforme pour passer plus de temps dans l’espace. Il s’agit de l’un des cinq projets financés par la fondation, chacun recevant environ 2,3 millions de dollars, selon le SCMP.

Évidemment, le lancement d’un vaisseau spatial de cette taille serait impossible avec une seule fusée. Le projet suggère d’envoyer des modules séparés dans l’espace, puis d’assembler la structure massive en orbite.

L’un des principaux objectifs du projet serait de réduire la masse tout en veillant à ce que rien ne se brise lors de la mise en orbite.

Un assemblage nécessaire
Il s’agit d’un projet extrêmement ambitieux qui, du moins en 2021, relève plus ou moins de la science-fiction. Mais si l’on se fie à l’histoire, il est possible d’assembler des structures de plus en plus grandes en orbite, comme le prouve la Station spatiale internationale.

Avant de se lancer dans ce nouveau projet, la Chine était déjà occupée à travailler sur sa station spatiale Tiangong. Le premier module principal est déjà en orbite, abritant quatre taïkonautes chinois – et de nombreux autres modules et membres d’équipage devraient bientôt suivre.

Tiangong aura une masse prévue d’environ 100 tonnes, soit environ le quart de celle de l’ISS.

Il va sans dire que la mise à l’échelle d’un vaisseau spatial de « taille XXL » représente un défi de taille.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.scmp.com/ / https://futurism.com/

(7586)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :