Dernières Infos

Les Vikings vivaient en Amérique du Nord en l’an 1021 ap JC

credit image rts.ch

Les Vikings sont arrivés en Amérique, il y a mille ans, des siècles avant Christophe Colomb, bien qu’on ne sache pas exactement quand, selon une équipe internationale de scientifiques qui ont montré que les Européens étaient actifs en Amérique dès l’an 1021, rapportent-ils dans la revue Nature.

Les Vikings ont parcouru de grandes distances à bord de leurs emblématiques navires. En direction de l’ouest, ils ont établi des colonies en Islande, au Groenland et finalement une base à L’Anse aux Meadows (Terre-Neuve, Canada), mais on ne sait pas exactement quand cette première activité transatlantique a eu lieu.

Dans ce cas, les scientifiques viennent de démontrer que les Européens étaient présents sur le continent américain en l’an 1021 ap JC, c’est-à-dire il y a exactement 1 000 ans. Cette date marque également le premier moment connu où l’Atlantique a été traversé et où l’humanité a finalement conquis la planète entière.

Dans cette étude, le bois coupé par les Vikings à L’Anse aux Meadows a été daté de l’an 1021 exactement. Les trois pièces de bois étudiées, issues de trois arbres différents, provenaient de contextes archéologiquement attribuables aux Vikings.

En outre, chacun d’entre eux présentait des traces évidentes de découpage et de tranchage avec des lames en métal, un matériau non produit par la population indigène. L’année exacte a pu être déterminée car, en 992, une énorme tempête solaire a produit une signature radiocarbone claire dans les anneaux des arbres de l’année suivante.

« L’augmentation de la production de radiocarbone entre 992 et 993 a été détectée dans les archives de cercles d’arbres du monde entier », explique le professeur Michael Dee, de l’université de Groningue aux Pays-Bas, qui a dirigé les recherches.

Etudié pendant plusieurs années par l’explorateur norvégien Helge Instad (1899-2001) et son épouse, l’archéologue Anne Stine-Insgstad, un petit ensemble de bâtiments identiques à ceux occupés par les Vikings en Islande et au Groenland a été mis au jour à l’Anse-aux-Meadows (Terre-Neuve). Les fondations de six habitations et les restes d’une forge, avec de nombreuses scories prouvant que du fer avait été fabriqué y avaient été mis au jour.
CRÉDITS: UNIVERSITY OF GRONINGEN

29 anneaux de croissance

Chacun des trois objets en bois présentait ce signe de 29 anneaux de croissance (indiquant les années) avant le bord de l’écorce. « La découverte du signal de la tempête solaire au niveau des 29 anneaux de croissance de l’écorce nous a permis de conclure que l’activité de coupe a eu lieu en 1021 après J.-C. », explique le Dr Margot Kuitems, également de l’université de Groningue et premier auteur de l’article.

Le nombre d’expéditions vikings en Amérique et la durée de leur séjour au-dessus de l’Atlantique restent inconnus. Tout porte à croire que l’entreprise n’a pas duré longtemps et que l’héritage culturel et écologique de cette première activité européenne sur le continent américain a probablement été limité. Cependant, des preuves botaniques provenant de L’Anse aux Meadows ont confirmé que les Vikings ont exploré des terres plus au sud que Terre-Neuve.

L’année 1021 est la date la plus ancienne pour laquelle une présence européenne sur le continent américain peut être scientifiquement prouvée. Les dates antérieures de la présence des Vikings en Amérique sont largement basées sur les sagas islandaises. Cependant, il s’agissait à l’origine d’histoires orales et elles n’ont été écrites que des siècles après les événements qu’elles décrivent.

Bien que contradictoires et parfois fantaisistes, les sagas suggèrent également que des rencontres, tant violentes qu’amicales, ont eu lieu entre les Européens et les populations indigènes de la région. Cependant, peu de preuves archéologiques ont été trouvées pour confirmer ces échanges. D’autres récits médiévaux laissent entendre que des personnalités importantes du continent européen ont appris que les Vikings avaient touché terre de l’autre côté de l’Atlantique.

Adaptation Terra Projects

Sources : https://www.pangeanatura.com/ / https://www.sciencesetavenir.fr/

(167)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :