Dernières Infos

Le Japon a décidé de rejeter l’eau radioactive de Fukushima dans l’océan

Photo: Kyodo News Associated Press

Le gouvernement japonais a annoncé avoir pris la décision de rejeter à la mer, après traitement, l’eau provenant de la centrale nucléaire de Fukushima.

Le Japon va rejeter à la mer, après traitement, plus d’un million de tonnes d’eau issue de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a annoncé le 13 avril le gouvernement nippon, malgré l’opposition dans des pays voisins, dont la Chine ou la Corée du Sud, et des communautés locales de pêcheurs. Cette décision met fin à sept années de débats sur la manière de se débarrasser de l’eau provenant de la pluie, des nappes souterraines ou des injections nécessaires pour refroidir les cœurs des réacteurs nucléaires entrés en fusion après le gigantesque tsunami du 11 mars 2011. Environ 1,25 million de tonnes d’eau contaminée sont actuellement stockées dans plus d’un millier de citernes près de la centrale accidentée il y a dix ans dans le nord-est du Japon.

Environ 1,25 million de tonnes d’eau contaminée sont actuellement stockées dans plus d’un millier de citernes près de la centrale accidentée. Et l’eau continue de s’accumuler : en 2020, le site a généré chaque jour environ 140 mètres cube d’eau contaminée. Soit de quoi remplir 500 piscines olympiques, sont stockées dans des réservoirs géants à la centre de Fukushima Daiichi pour un coût annuel de plus de 910 millions de dollars, et l’espace commence à manquer.
« Sur la base du strict respect des normes réglementaires qui ont été établies, nous choisissons le rejet océanique », a dit le gouvernement dans un communiqué, indiquant qu’il faudrait des décennies pour mener le projet à bien.

Réagissant à l’annonce de Tokyo, les Etats-Unis ont noté que le Japon avait collaboré étroitement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur la gestion du site de Fukushima depuis la fusion de trois réacteurs il y a dix ans.

Pour la Chine, la décision du Japon de rejeter à la mer les eaux issues de la centrale nucléaire de Fukushima, après le désastre de 2011, est « irresponsable ». Selon Pékin, c’est un coup dur pour la santé et sécurité, ainsi que pour les « intérêts vitaux » des pays voisins, dont la Chine. Pour Pékin, « l’océan est la propriété commune de l’humanité » et le rejet des eaux « n’est pas une question qui relève des affaires intérieures japonaises ». Le gouvernement chinois estime qu’une telle mesure ne devrait pas pouvoir être prise « sans autorisation » ni sans consultation et accord avec « les différents pays concernés » ainsi que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

La Corée du Sud a exprimé de « sérieuses préoccupations » sur la possibilité que cette décision ait un « impact direct et indirect » sur la sécurité de la population sud-coréenne et de l’environnement du pays. Elle a demandé au Japon de fournir davantage d’informations, indiquant par ailleurs qu’elle allait renforcer ses opérations de suivi radiologique.

Les syndicats de la pêche à Fukushima ont par le passé appelé le gouvernement japonais à ne pas déverser en mer les eaux contaminées, estimant que cela aurait un « impact catastrophique » sur l’industrie. Le gouvernement « nous a dit qu’il ne rejetterait pas l’eau (à la mer, NDLR) sans l’adhésion des pêcheurs », a déclaré mardi Kanji Tachiya, responsable d’une coopérative locale de pêche à Fukushima, juste avant l’annonce de la décision. « Maintenant, ils reviennent là-dessus et nous disent qu’ils vont rejeter l’eau, c’est incompréhensible », a-t-il ajouté.

« Le gouvernement japonais a une fois de plus laissé tomber les gens de Fukushima », a réagi mardi Greenpeace, fustigeant une « décision complètement injustifiée de contaminer délibérément l’océan Pacifique avec des résidus nucléaires ». L’organisation environnementale a répété son appel à poursuivre le stockage de l’eau jusqu’à ce que la technologie permette de la décontaminer complètement.

Sources : https://francais.rt.com/ / https://www.francetvinfo.fr/ / https://www.lindependant.fr/ / https://www.capital.fr/ / https://www.europe1.fr/

(114)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :