Dernières Infos

Le 10 avril 1815, le Tambora explosait dans une explosion cataclysmique

Il y a exactement 206 ans, le 10 avril 1815, le mont Tambora sur l’île de Sumbawa, dans l’ouest de Nusa Tenggara, en Indonésie explosait dans une explosion cataclysmique avec un VEI (indice d’explosivité volcanique) de 7 !

Cette éruption du mont Tambora est la plus grande éruption que le monde a enregistré dans l’histoire récente. Dans le Livre du Guinness des records, il est appelé ′′ la plus grande et la plus meurtrière éruption volcanique de l’histoire « . Imaginez, que le Tambora d’origine mesurait environ 4300 m de haut, en raison de la puissante éruption entendue jusqu’à 2600 km de son point d’origine, ce qui a entraîné que son pic s’est écrasé et la majeure partie de son matériel volcanique a été projeté, environ 100 km3 pyroclastique soufflés, à la fin de l’explosion la hauteur de la montagne restante était de 2850 m de haut, laissant une caldeira géante d’un diamètre de 6-7 km avec une profondeur de 600-700 m.

credit Sinung Baskoro Anggota IAGI dan Pengurus MAGI

La plupart des gens connaissent mieux l’éruption du Krakatau en 1883 comparé à l’éruption G. Tambora 1815. Si l’éruption de Krakatau a tué 36.417 personne, l’éruption du Tambora a fait beaucoup plus de victimes, environ 92.000 personnes, mais toutes n’ont pas été directement des victimes de l’éruption. En effet beaucoup sont mortes de faim de l’impact mondial de l’éruption qui a eu lieu en 1816, dans certaines parties du monde (européen, américain et canadien). Cela a créé des changements climatiques et beaucoup ont perdu leurs récoltes, de sorte que 1816 a été nommée ′′ l’année sans été ′′ ou ′′ l’année de la pauvreté ′′ ou encore  ′′ L ‘année froide ′′ , Année de la famine ′′, ′′ 1816 et gelé à mort ′′.

L’Europe, qui ne s’était pas encore rétablie des guerres napoléoniennes, connut une famine. Des émeutes de subsistance éclatèrent en Grande-Bretagne et en France, et des magasins de grains furent pillés. La violence fut la pire en Suisse, pays privé d’accès à la mer, où la famine força le gouvernement à déclarer l’état d’urgence. La pauvreté des récoltes 1816 et 1817 provoqua une telle misère dans les campagnes que plus de 2 000 émigrants quittèrent la Suisse (en particulier le canton de Fribourg) pour le Brésil, fondant en 1819 la ville de Nova Friburgo sur des terres octroyées par le roi Jean VI de Portugal. Parmi ces émigrants, un sur cinq périt durant le voyage. Des tempêtes d’une rare violence, une pluviosité anormale avec débordement des grands fleuves d’Europe (y compris le Rhin) sont attribuées à l’événement, tout comme un épisode de gel survenu en août 1816.

Un documentaire de la BBC estime que les taux de mortalité en 1816 ont été deux fois supérieurs à la moyenne habituelle, avec au total environ deux cent mille victimes de cette année au niveau mondial. (credit Wikipedia)

Les volcanologues mondiaux ont proposé que le jour de la puissante éruption du Tambora en Indonésie du 10 avril 1815 devienne la Journée internationale des volcans.

credit Sinung Baskoro Anggota IAGI dan Pengurus MAGI

credit Sinung Baskoro Anggota IAGI dan Pengurus MAGI

credit Sinung Baskoro Anggota IAGI dan Pengurus MAGI

Les dérèglements de l’« année sans été » étaient dus à des éruptions volcaniques4 produites du 5 au 15 avril 1815 par le mont Tambora sur l’île de Sumbawa dans les Indes orientales néerlandaises (actuelle Indonésie), éjectant dans les couches supérieures de l’atmosphère de grandes quantités de poussière volcanique et d’aérosols sulfurés.

D’autres volcans étaient en activité à des dates voisines :

un ou plusieurs volcans non identifiés en 1809 ;
la Soufrière sur Saint-Vincent dans les Caraïbes en 1812 ;
le Mayon aux Philippines en 1814.
Ces autres éruptions avaient déjà produit une quantité substantielle de poussière atmosphérique. Comme il arrive souvent à la suite d’une éruption volcanique massive, les températures diminuèrent dans le monde entier puisque moins de lumière solaire parvenait à traverser l’atmosphère. À côté de ces causes directes, l’activité solaire avait de nouveau faibli depuis 1800 environ (minimum de Dalton). Le cinquième cycle solaire fut ainsi particulièrement faible. Le contexte dans lequel eurent lieu ces éruptions était donc déjà favorable à une faiblesse des températures.

Pétition mondiale pour la journée du volcanisme le 10 avril

(273)

Laissez un message

%d blogueurs aiment cette page :