Dernières Infos

La Nina est de retour, à quoi s’attendre ?

Les effets de la Niña devraient se ressentir surtout dans le Pacifique. [Capture X / @WeatherProf]

La phase climatique El Niño va laisser place à La Niña dans les prochains jours. Mais ce phénomène va-t-il drastiquement changer les choses en France ?

Faut-il craindre l’arrivée de La Niña ? La mise en place de ce changement climatique entre juillet et septembre va avoir certaines incidences, notamment sur la température des océans.

Globalement, l’arrivée de La Niña aura des conséquences plus ou moins importantes dans différentes régions du monde. Elles pourront être plus humides, plus sèches, plus chaudes ou plus froides.

Pour la quasi totalité des océans de la planète, il y a entre 70 et 100% de chances que les températures y soient supérieures à la moyenne.

PEU D’INCIDENCE EN FRANCE CET ÉTÉ ?
Au contraire d’El Niño, La Niña a normalement un effet plutôt refroidissant. Les conséquences du cycle El Niño-La Niña n’ont jamais vraiment été prouvées en Europe, plus largement, et en France.

Cependant, les spécialistes reconnaissent que depuis plusieurs mois, l’Europe de l’Ouest, et notamment la France, a connu un temps typique d’une année El Niño, c’est-à-dire un temps humide, venteux, perturbé et doux au niveau des températures. L’hiver en France a été perturbé et venteux, mais peu froid.

En France, les effets de La Niña ne devraient pas se ressentir avant la fin de l’été, le temps de se mettre en place.

Avec l’atténuation des effets d’El Niño, et en attendant ceux de La Niña, la France pourrait s’attendre à vivre un été chaud et sec.

UN HIVER PLUS PRÉCOCE ?
La Niña est davantage connue pour ses conséquences au cours de l’automne-hiver. Lors des années la Niña (1988-89, 1995, 1999-2000, 2008 et 2011), les météorologues ont démontré que les hivers français commençaient souvent plus tôt.

Il pourrait potentiellement commencer dès novembre, même s’il n’y a aucune certitude. Il est aussi possible que l’hiver 2024-2025 soit plus froid.

Pour rappel, l’hiver 2023-2024 est classé au 3e rang des hivers les plus chauds jamais mesurés en France.

Un effet de La Niña pourrait donc se ressentir en France, mais pas avant la fin de l’année. Il est aussi possible, voire même probable selon les spécialistes, que le réchauffement climatique masquent les éventuels effets de ce phénomène climatique.

Source : https://www.cnews.fr/

(242)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.