La Mer de Marmara, cible d’un tremblement dévastateur

Le géophysicien de l’Université d’Istanbul, Oğuz Gündoğdu, affirme qu’en cas de tremblement de terre dans la zone de Marmara, les villes et les départements alentour seront touchés.

Lors d’un séminaire intitulé : « le prochain tremblement de terre dans la zone de Marmara et ses conséquences dans la ville de Kocaeli », le professeur Gündoğdu a affirmé que les tremblements de terre de durée de 15 à 20 secondes anéantissaient toute forme de construction.

Rappelant les pertes humaines et économiques du tremblement de terre de Marmara en 1999, Gündoğdu a mis l’accent sur la nécessité des mesures de prévention à mettre en œuvre en prévision du prochain tremblement de terre dans la région.

Gündoğdu jugeant qu’il y a un manque de préparation dans ce domaine, a affirmé que le « prochain tremblement aurait lieu dans la zone de Marmara et non à Istanbul, mais qu’Istanbul serait également touchée et que certains secteurs de cette ville sont pour l’heure inaccessibles aux secours d’urgence ».

Gündoğdu prédit que dans le cas d’un tremblement de terre dans la zone de Marmara d’une magnitude égale ou supérieure à 7 sur l’échelle de Richter, toutes les villes et les départements alentour seraient touchés.

La ville de Kocaeli qui a déjà été touchée par le tremblement de terre du 17 août 1999, risque encore de nombreux dégâts. En effet, l’état des habitations soulève des craintes et Kocaeli étant une ville industrielle les risques d’incendie sont grands. Ainsi pour Gündoğdu il faut dés aujourd’hui « prendre des mesures anti-incendies dans cette ville. »

De sérieuses recherches doivent être entreprises à Bolu.

Gündoğdu rappelle en outre que les cassures de la faille Nord anatolienne apparues après le tremblement de terre de 1999, continuent à constituer un danger important.

D’après Gündoğdu, le danger est que la faille de Bolu se casse et se prolonge jusqu’à celle Nord anatolienne induisant une grande décharge d’énergie.

« C’est pour cette raison qu’il est impératif de faire de sérieuses études à Bolu », a estimé Gündoğdu, ajoutant que, de leur côté, ils ont remis un rapport d’études à la Préfecture de Bolu sur ce sujet.

source : http://www.turquie-news.fr/

(287)

facebook-profile-picture

Author: Admin

Laissez un message