Dernières Infos

Il y a 3700 ans, la plus grande explosion « récente » de l’histoire de l’humanité

credit iStock by Getty Images

L’éruption de l’île de Santorin en 1700 avant JC est considérée comme l’une des plus grandes éruptions volcaniques de l’histoire de l’humanité. Elle a détruit l’île minoenne de Thera (ou Santorin), qui était alors un centre culturel et commercial important dans la région de la mer Égée.

L’éruption de l’île de Santorin en 1700 avant JC a été l’une des plus grandes éruptions volcaniques de l’histoire de l’humanité. Il est estimé qu’elle a libéré environ 100 km3 de matière, ce qui est plus de 100 fois plus que l’éruption du mont Saint Helens en 1980. L’éruption a été cataclysmique, avec des explosions violentes qui ont projeté des cendres, des poussières et des roches dans l’atmosphère, ainsi que des coulées de lave et des tsunamis qui ont dévasté les îles environnantes. Cela a été accompli en deux étapes, la première avec une éruption explosive qui a projeté des cendres, des poussières et des roches dans l’atmosphère, suivi par une éruption effusive qui a produit des coulées de lave et des dépôts pyroclastiques.

Il est difficile de mesurer la puissance exacte de l’explosion car elle s’est produite il y a plus de 3000 ans. Cependant, les scientifiques ont utilisé des méthodes telles que l’analyse des dépôts volcaniques et des cendres, l’étude des ondes sismiques, et l’analyse des données historiques pour reconstituer la puissance de l’éruption. Les estimations varient, mais il est généralement admis que l’éruption a été très explosive, avec une puissance équivalente à celle d’une bombe nucléaire de plusieurs milliers de mégatonnes.

Il est important de noter que cette puissance est difficile à comparer avec les éruptions actuelles car les méthodes de mesure ont évolué depuis. Il est également important de noter que cette puissance ne représente qu’une partie de l’impact de l’éruption, qui a également causé des tsunamis et des perturbations climatiques qui ont eu des conséquences considérables pour les populations locales.

santorin

Il y a eu des répercussions considérables sur les populations locales, avec des destructions massives de villages et de cités, et une mortalité élevée. Il est également suggéré que l’éruption a pu avoir un impact sur les civilisations environnantes, comme les Minoens, les Égyptiens et les Mycéniens. Certaines théories avancées que cette éruption est liée à la destruction de la ville de Ténédos mentionnée dans l’Iliade d’Homère, ou à la légende de l’Atlantide.

L’éruption volcanique de l’île de Santorin en 1700 avant JC a causé un tsunami qui a affecté les îles environnantes et les côtes de la mer Égée. Les études géologiques et archéologiques ont révélé des preuves de dégâts causés par le tsunami, notamment des dépôts de sédiments et des structures architecturales endommagées. Les dégâts causés par le tsunami ont été considérables, avec des destructions massives de villages et de cités côtières, et une mortalité élevée.

Il est probable que le tsunami a été causé par la chute de l’île centrale de Thera dans la mer, qui a été déclenchée par l’éruption volcanique. La chute de l’île a probablement provoqué une onde de choc qui s’est propagée à travers la mer Égée, causant des vagues de tsunami qui ont atteint les îles et les côtes environnantes. Les estimations de la hauteur des vagues varient, mais il est probable qu’elles ont été de plusieurs dizaines de mètres de haut.

Les 10 commandements 

Il y a des théories selon lesquelles l’éruption de l’île de Santorin en 1700 avant JC pourrait être liée à l’écriture des Dix Commandements, un ensemble de lois religieuses fondamentales. Selon ces théories, l’éruption aurait pu avoir un impact sur les civilisations environnantes, notamment l’Égypte, et aurait pu être à l’origine de l’écriture des Dix Commandements.

L’Atlantide 

Il y a des théories qui suggèrent que l’éruption de l’île de Santorin en 1700 avant JC pourrait être liée à la légende de l’Atlantide. Selon ces théories, l’éruption aurait pu être à l’origine de la destruction de l’Atlantide, qui était censée être une grande cité ou un continent situé dans la mer, qui a été englouti par les eaux.

La légende de l’Atlantide a été décrite pour la première fois par le philosophe grec Platon dans ses ouvrages « Timeo » et « Critias », où il décrit une grande cité située dans l’océan, qui a été détruite par un cataclysme. Depuis sa première apparition, l’Atlantide a été associée à de nombreux lieux différents, allant des îles Canaries, à l’Afrique du Nord, à l’Amérique du Sud.

Il est important de noter que ces théories sont hautement spéculatives et ne reposent pas sur des preuves solides. Il n’y a pas de preuves historiques ou archéologiques qui lient directement l’éruption de Santorin à l’Atlantide. L’Atlantide est considérée comme une légende ou un mythe, et il n’y a pas de preuves concrètes de l’existence d’une telle cité ou continent.

Il est important de noter que les théories sur l’éruption de Santorin et l’Atlantide sont souvent basées sur des interprétations et des hypothèses, et il est important de les considérer avec prudence. Il est important de rappeler que ces théories ne reposent pas sur des preuves solides et ne sont pas confirmées par la science moderne.

Cette gravure représente l’île volcanique de Théra, actuelle Santorin en mer Égée, lors d’une éruption du 19e siècle. À plus de 160 kilomètres de là, des archéologues ont découvert les traces d’une autre éruption, celle-ci survenue à l’âge du Bronze, et du tsunami qui a ravagé les côtes dans son sillage, faisant probablement plusieurs dizaines de milliers de victimes.
PHOTOGRAPHIE DE GRAVURE COLORÉE VIA UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE/UIG/BRIDGEMAN IMAGES

Adaptation Terra Projects – chat openai

(325)

Laissez un message